Rattrapage des pensions

Le rattrapage des pensions :

C’est urgent !


Bonhomme Conclusion  L’augmentation des pensions : un cadeau du gouvernement ?

Nos pensions augmentent de 1,1 %, à partir du 1er janvier 2022, mais ce n’est que lorsque la pension sera effectivement versée sur nos comptes bancaires qu’on en verra la couleur, c’est-à-dire le 28 janvier 2022 pour les fonctionnaires. Cette revalorisation est en réalité un rattrapage pour l’année écoulée. Nous avons donc une double perte de pouvoir d’achat :
– d’abord il faut attendre de connaître l’évolution des prix de l’année, ensuite le versement n’est effectif qu’à la fin du mois de janvier. La perte s’étale sur un an et un mois !
– de plus, pour l’année 2021 l’augmentation du coût de la vie est de 1,6 % selon l’indice INSEE. Alors pourquoi seulement 1,1 % ? Comment est calculée cette augmentation des pensions ?
Notons enfin qu’une augmentation, même faible, est légale : la méthode de revalorisation de la pension de base des fonctionnaires est définie à l’article L161-25 du Code de la sécurité sociale. Ce n’est donc pas un cadeau du gouvernement..

Bonhomme Conclusion  Et alors, notre pouvoir d’achat baisse de combien ?

Le Conseil d’orientation des retraites (COR) constate dans son rapport annuel (juin 2021) que « les pensions ont connu au cours des 25 dernières années une érosion de leur pouvoir d’achat ». Et le même rapport ajoute que « selon les scénarios, le niveau de vie relatif des retraités devrait diminuer à long terme […]. Il reviendrait ainsi progressivement à son niveau des années 1980 ». La baisse du pouvoir d’achat des pensions n’est donc pas un hasard et, d’une certaine façon, serait organisée.
Le gouvernement ne peut pas prétendre ignorer la situation : dans une des annexes au projet de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour l’année 2022, lors de la présentation à la Commission des comptes de la Sécurité sociale le 24 septembre 2021, cette « érosion du pouvoir d’achat » des retraités est confirmée sur les dix dernières années : « Entre 2010 et 2021, les pensions ont été revalorisées de 8,6 % pour les pensions du régime général et de la fonction publique inférieures à 2 000 euros mensuels (de 7,9 % pour les pensions supérieures à ce montant du fait d’une revalorisation différenciée en 2020), alors que sur la même période, l’évolution des prix a atteint 9,9 %. »
Quand on fait le calcul sur ces cinq dernières années, les retraités ont perdu en moyenne 10 % à 12 % de pouvoir d’achat, c’est-à-dire plus d’un mois de pension par an.

Bonhomme Conclusion  Concrètement, où la voit-on cette baisse ?

Chacun constate que les derniers mois de 2021 ont connu une hausse supérieure à 2 %, et les factures d’essence, de gaz, d’électricité, les loyers, les fruits et légumes… ont fortement augmenté, et la taxe foncière n’est pas en reste, elle non plus ! Et on prédit une inflation de près de 2,9 % pour les premiers mois de cette année 2022. Le gouvernement a décidé de verser « une indemnité inflation » pour atténuer la hausse généralisée des prix de la fin d’année 2021, pour ceux qui perçoivent moins de 2 000 euros net par mois.
Défiscalisée, cette prime de 100 euros, ne sera soumise à aucun prélèvement et ne sera pas prise en compte pour l’impôt sur le revenu. Pour les fonctionnaires, elle sera versée avec la pension à la fin du mois de février 2022. Mais 100 euros alors que l’on découvre tous les jours des augmentations de prix, c’est pour le moins se moquer des retraités !

Bonhomme Conclusion  Des réformes se profilent : soyons vigilants !

Il est vrai que la Cour des comptes a proposé de réformer le système de retraite pour « maîtriser les dépenses », en relevant l’âge de départ et/ou baisser le niveau des pensions se gardant bien de préciser les conséquences : faire travailler les salariés plus longtemps ; ainsi ils gagneront moins à la retraite. Certains parlent de paupérisation accrue des retraités.
Pour le SNETAA-FO, le gouvernement ne doit pas faire payer la crise aux retraités et futurs retraités en réduisant les pensions ; il faut une plus grande justice sociale, la reconnaissance de leur place au sein de la société et le nécessaire rattrapage de leurs pensions sur les dix dernières années.

page 21

Bonne lecture : N’hésitez pas à faire connaître notre lettre quotidienne autour de vous.

Retrouver nos précédents éditos :


Février 2022


Janvier 2022


Décembre 2021


Vous pouvez nous joindre par mail, téléphone (79.91.42), WhatsApp, ou Facebook.

 

snetaa.org

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite pour la première fois dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation on constate une chute des candidatures.

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies. En outre, il y a les opérations de carrière.

Rattrapage des pensions

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Rattrapage des pensions

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Rattrapage des pensions

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Rattrapage des pensions

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Rattrapage des pensions

Tout d’abord, le premier droit des personnels est le respect par l’employeur de ses obligations réglementaires ! En effet, tout employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé des personnels sous sa responsabilité

https://www.snetaa.org/

3 thoughts on “Rattrapage des pensions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.