Faire vivre la laïcité en LP

Journée du 9 décembre :

faire vivre la laïcité.


Le 9 décembre est la date anniversaire de

la promulgation de la loi de 1905

 concernant la séparation des Églises et de l’État.

À cette occasion, le SNETAA-FO a interrogé des spécialistes de la laïcité.
Principe constitutionnel, la laïcité est une valeur de la République qui assure la liberté de conscience et doit garantir la liberté d’expression. Elle constitue une garantie d’égalité et d’émancipation de l’individu. Elle fonde la neutralité des services publics.
Une enquête du comité national d’action laïque (CNAL) montrait en 2018 que finalement cette journée de la laïcité n’était pas forcément l’occasion d’actions spécifiques.

Qu’en pensez-vous ?

📌 Si la laïcité n’est intégrée ni aux enseignements dispensés au cours de l’année, ni aux pratiques pédagogiques quotidiennes, il me semble un peu vain d’organiser une commémoration le 9 décembre. Elle ne pourra que sonner creux.
📌 Ceci pose la question de l’intérêt de « ritualiser » le principe laïque. Faut-il des moments forts, à intervalle régulier, sur le sujet, avec les élèves et dans la communauté éducative ?
   🔸 C’est probablement une solution plus pédagogique qu’un rappel à la laïcité après un drame ou une crise (pensons aux actes terroristes qui ont endeuillé la France le long des années 2010). Mais comme beaucoup de demandes des politiques éducatives, l’application sur le terrain est complexe car les collègues sont déjà surchargés de tâches et d’injonctions. On pourrait probablement faire le même constat pour d’autres « éducation à » : l’égalité filles-garçons, le développement durable, la lutte contre le harcèlement…
   🔸 Il serait souhaitable qu’il n‘y ait pas besoin d’une journée spéciale, que ce soit une pratique quotidienne qui aille de soi et paraisse naturelle. J’ai peur que ce ne soit pas toujours le cas, pour parler en termes modérés, et c’est sans doute la raison qui a présidé à l’institution d’une telle journée nationale. Il serait donc souhaitable qu’une véritable formation sur l’idée de la laïcité soit animée par des enseignants, eux-mêmes compétents. On peut espérer que les dispositifs mis en œuvre par le plan de formation répondent à ce besoin.

Quels conseils donneriez-vous à un collègue qui débute dans le métier ?

📌  Il convient de rappeler peut-être une distinction importante.
   🔸 Un élève a parfaitement le droit d’exprimer ses convictions religieuses, philosophiques, etc. C’est normal et cela peut d’ailleurs être un moment de débat, d’échange, voire d’éclairage.
   🔸 Mieux vaut parler franchement des choses en classe, l’information qui y est fournie par l’enseignant étant d’une qualité bien supérieure à ce que les jeunes peuvent trouver parfois ailleurs.
   🔸 Par contre, les programmes scolaires et les activités pédagogiques ne sont pas négociables, précisément car ils permettent de créer un espace pour tous les élèves. 
📌  D’avoir l’esprit clair sur la laïcité comme sur tous les sujets de son enseignement et le courage d’affirmer ses convictions en respectant celles des autres.
📌  C’est un très beau métier mais il est devenu difficile et il faut qu’il croit à sa mission pour y trouver la satisfaction qu’il en attend.

Bonne lecture. N’hésitez pas à faire connaître notre lettre quotidienne autour de vous.
Pensée du jour : « Le courage n’est pas l’absence de peur, mais plutôt le jugement que quelque chose d’autre est plus important que la peur » Ambrose Redmoon
Retrouver nos précédents éditos : 

Vous pouvez nous joindre par mail, téléphone (79.91.42), WhatsApp, ou Facebook.

 

snetaa.org

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite pour la première fois dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation on constate une chute des candidatures.

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies de toutes les opérations de carrière.

faire vivre la laïcité

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

faire vivre la laïcité

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

faire vivre la laïcité

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

faire vivre la laïcité

Tout d’abord, le premier droit des personnels est le respect par l’employeur de ses obligations réglementaires ! En effet, tout employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé des personnels sous sa responsabilité

https://www.snetaa.org/

7 thoughts on “Faire vivre la laïcité en LP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.