Variant Omicron : Agir au lieu de réagir.

Nier la réalité vécue ailleurs, ne pas anticiper,

Seuls 310 cas du variant Omicron, qui semble se répandre très vite dans une population...

c’est fragiliser notre système éducatif.


La course de vitesse contre l’Omicron est perdue d’avance.

 Afficher l’image source
📌 A compter d’aujourd’hui les mesures de prévention contre le Covid-19 sont fortement allégées par le Gouvernement et le Haut-commissariat, après consultation des experts et des instances qui composent la « direction des opérations ».
Par ailleurs, le gouvernement a tenu à rappeler que « la vaccination et le respect des gestes barrières sont les meilleurs remparts contre le Covid-19 ». Les faits ont montré que la « bulle sanitaire » est une fiction.
📌 Faudra-t-il attendre l’arrivée d’Omicron pour que le Territoire comprenne que laisser le système éducatif en l’état, c’est le fragiliser ?
Il est évident qu’affoler trop souvent et en vain les populations est une démarche contreproductive. Les exemples d’alertes répétées au tsunami en sont la preuve. Plus personne ne les prend au sérieux.  
Pour autant, la situation actuelle de la pandémie du Covid-19 en Europe demande à anticiper son arrivée et à agir dès maintenant.
Les données provenant du Royaume-Uni ou du Danemark sont claires. Partout où Omicron a pris pied, sa progression est fulgurante. Du jamais-vu ! 
Il a suffi de quelques jours à Omicron pour être dominant à Londres. Entre le 1er et le 13 décembre, on est passé de quelques dizaines de cas suspects à plusieurs milliers. Le 13 décembre, 72% des cas étaient des suspicions alors qu’il était quasiment indétecté fin novembre. 
📌 Pourquoi attendre l’arrivée d’Omicron sur le caillou pour agir ? 

Le gouvernement doit prendre des mesures concrètes.

Résultat d’images pour agrir dès maintenant

📌 En Nouvelle-Calédonie, comme ailleurs, il y aura un retard dans la détection de l’arrivée d’Omicron.
Face à cette question de temporalité, le SNETAA-FO rappelle que les réflexions sur les stratégies de lutte, les discussions entre experts ne sont plus d’actualité. L’extrême virulence du variant Omicron commande de passer à l’action !
Se contenter de suivre les indicateurs en données quotidiennes et renvoyer au prochain point épidémiologique hebdomadaire, serait la confirmation que personne en Calédonie n’a pris la mesure de la situation actuelle. Face à un variant qui double tous les 3 jours, la pertinence d’un suivi hebdomadaire pose question. 
📌 Il faut avoir une bonne connaissance des situations rencontrées en Europe, prendre des décisions courageuses et agir dès maintenant.
En effet, les vacances de fin d’année sont rythmées par 2 événements : Noël et le Nouvel An. Noël se fête traditionnellement à la maison et le Nouvel An, entre amis et en famille. Les fêtards vont faire leur retour, notamment sur les plages, après avoir connu des semaines de confinement et de couvre-feu. Pas besoin d’être devin pour savoir que les consignes de distanciation ne seront pas respectées. Il faut donc s’attendre à un rebond épidémique dès le mois de janvier 2022.

Variant Omicron : il faut « agir » … au lieu de « réagir ».

📌 La campagne de vaccination s’essouffle depuis le mois d’octobre, comme le montre le faible nombre de vaccins journaliers. Les vacances de janvier 2022 seraient une période idéale pour inciter tous les personnels de l’enseignement qui le souhaitent à faire leur troisième injection. (Seulement 10% de la population calédonienne a reçu 3 doses)
Pour juguler la déferlante épidémique, que la Nouvelle-Calédonie connaitra au cours du premier trimestre 2022, il faut relancer la campagne de vaccination au plus tôt.
À la veille des fêtes, aucune restriction des déplacements n’est envisagée. Elle serait d’ailleurs mal comprise et probablement peu respectée. Mais, il est probable que pour d’impérieuses raisons sanitaires de nouvelles mesures restrictives seront prises après les fêtes de fin d’année.
📌 Le SNETAA-FO tient à ce que la paix sociale, malmenée en Calédonie par la pandémie, soit protégée. Le premier rempart contre le Covid-19 c’est une information préventive de qualité. Et, les plus grands dangers pour la population sont l’obésité, la comorbidité, mais également et surtout l’IGNORANCE et l’INACTION qui sont la cause de bien des maux.
📌 Le premier syndicat des PLP encourage donc les pouvoirs publics à s’engager PLUS ACTIVEMENT dans la lutte contre le Covid. « Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse et le repolissez ; Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. » Nicolas Boileau.
Les campagnes de prévention devraient donner la parole à des personnes crédibles, … donc des autorités morales indépendantes du pouvoir politique ou économique. 
En effet, il faut tordre le coup à la « post-vérité » qui circule sur internet,… qu’elle soit pro ou antivax. Elle est constituée de faux faits. Elle se caractérise par les intentions de ceux qui les propagent.
Les campagnes d’information devraient donner la parole aux patients, placés en réanimation et sous oxygène. Ils ont tous connus ce moment fort où tout a basculé pour eux. Pour plus de détails, cliquez ICI

Résultat d’images pour patient en réa sous oxygène


Une rentrée scolaire se fait en présentiel.

Le Territoire a par conséquent 7 semaines devant lui pour agir afin d’éviter l’engorgement des salles de réanimation et le confinement de la population.
En 2020 comme en 2021 la rentrée scolaire n’a pas été perturbée par la pandémie de convid-19. Mais, elle s’est invitée à l’agenda de l’Ecole calédonienne quelques semaines plus tard. Pourquoi faire le pari du « bis repetita placent » en 2022 ?
Acceptant de jouer les Cassandre, le SNETAA-FO rappelle qu’une rentrée scolaire se fait en présentiel … ou ne se fait pas.

Bonne lecture. N’hésitez pas à faire connaître notre lettre quotidienne autour de vous.
Pensée du jour : L’absurde c’est la raison lucide qui constate ses limites. » Albert Camus.

Retrouver nos précédents éditos : 


Vous pouvez nous joindre par mail, téléphone (79.91.42), WhatsApp, ou Facebook.

 

snetaa.org

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite pour la première fois dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation on constate une chute des candidatures.

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies de toutes les opérations de carrière.

Variant Omicron

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Variant Omicron

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Variant Omicron

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Variant Omicron

Tout d’abord, le premier droit des personnels est le respect par l’employeur de ses obligations réglementaires ! En effet, tout employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé des personnels sous sa responsabilité

https://www.snetaa.org/

6 thoughts on “Variant Omicron : Agir au lieu de réagir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.