Il faut créer de nouveaux diplômes.

« La grande réforme du lycée professionnel … un immense chantier, »

Résultat d’images pour macron président

… « Trop de filières sans débouché » estime le président sortant.


Comment Emmanuel Macron veut chambouler les lycées professionnels et l’orientation ?

publié le 08/03/2022
Plus d’autonomie, une présence accrue des entreprises dans les établissements scolaires, une réforme profonde du lycée professionnel et une consolidation des savoirs fondamentaux : le président sortant a dessiné les grandes lignes de son projet pour l’éducation (…)

« Un partenariat beaucoup plus étroit avec les entreprises »

On savait que le candidat Macron voulait mettre l’école en tête de ses priorités. On en sait désormais un peu plus sur son programme. Au coeur des mesures qu’il envisage figure un rapprochement entre l’école et les entreprises. Avec, d’abord, « la grande réforme du lycée professionnel » – « un immense chantier », pour reprendre son propos, lundi soir, à Poissy.
« Nous devons réformer le LP sur le modèle de ce qu’on a fait pour l’apprentissage », a-t-il estimé. Le président sortant veut « un partenariat beaucoup plus étroit avec les entreprises » et des lycéens professionnels « rémunérés pour leur temps d’entreprise comme le sont les apprentis ». C’est l’Etat qui « assumera cette gratification », précise son équipe de campagne. Qui assure que l’intention, contrairement à la candidate LR Valérie Pécresse, n’est pas de confier l’enseignement professionnel aux régions.

Pour le Snetaa-FO il faut créer de nouveaux diplômes.

Il faut «intensifier le mouvement» enclenché pendant le quinquennat, fait savoir l’équipe de campagne du candidat. Emmanuel Macron établit un tri entre les filières qui débouchent sur un emploi et les autres, en estimant qu’il y a « trop de jeunes qui sortent avec un diplôme mais pas d’emploi. On laisse vivre trop de filières où il n’y a quasiment pas de débouchés », souligne-t-il. (…) 
Pour le Snetaa-FO, pas question de prévoir une énième réforme de structure qui ne touche à rien de l’essentiel. La moitié des bacs gestion-administration, critiqués pour leur manque d’insertion professionnelle, ont déjà été transformés en sections commerce-vente ou logistique-transports, rappelle Pascal Vivier, à la tête du SNETAA-FO, principal syndicat de l’enseignement professionnel. « On n’arrête pas de dire qu’il faut créer de nouveaux diplômes, de nouveaux débouchés liés aux métiers du présent et de l’avenir », réplique Pascal Vivier. « Mais nous avons, par exemple, réclamé en vain depuis cinq ans des diplômes tels qu’un CAP sur le grand âge, qu’on nous a refusé alors que les besoins existent ! » Le syndicaliste évoque a contrario France Compétences, « qui a validé l’année dernière quelque 1.400 diplômes et certifications reconnus, alors qu’en cinq ans, nous n’avons obtenu qu’une révision de quelques-uns de nos diplômes. »

Bonne lecture : N’hésitez pas à faire connaître notre lettre quotidienne autour de vous.
Pensée du jour : “Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.” (Proverbe chinois )
Vous souhaitez adhérer : Vous pouvez télécharger le bulletin d’adhésion année 2022 et venir participer au Congrès du SNETAA-FO organisé le vendredi 18 mars à la SEGPA du collège de Magenta.

Retrouver nos précédents éditos : 


Mars 2022


Février 2022


Janvier 2022


Vous pouvez nous joindre par mail, téléphone (79.91.42), WhatsApp, ou Facebook.

 

snetaa.org

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite pour la première fois dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation on constate une chute des candidatures.

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies de toutes les opérations de carrière.

nouveaux diplômes.

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

nouveaux diplômes.

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

nouveaux diplômes.

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

nouveaux diplômes.

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

nouveaux diplômes.

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

nouveaux diplômes.

Tout d’abord, le premier droit des personnels est le respect par l’employeur de ses obligations réglementaires ! En effet, tout employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé des personnels sous sa responsabilité

nouveaux diplômes.

Tout d’abord, le premier droit des personnels est le respect par l’employeur de ses obligations réglementaires ! En effet, tout employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé des personnels sous sa responsabilité

https://www.snetaa.org/

One thought on “Il faut créer de nouveaux diplômes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.