Quel cadre choisir pour enseigner ?

Quel cadre choisir pour enseigner en Calédonie ?

Résultat d’images pour Le Penseur De Rodin Dessin

Cadre Etat résident ou Cadre Territorial ?


Rester Etat ou devenir territorial ? Telle est la question !

Tous les lauréats de concours sont concernés par cette problématique au cours de leur stage : Est-il bien raisonnable de démissionner de la fonction publique de l’Etat pour intégrer la fonction publique territoriale ?
Depuis de nombreuses années les syndicats « calédoniens » répondent de façon partiale et court-termiste à cette question. Ils font en sorte de pousser les lauréats des concours de l’éducation nationale à devenir fonctionnaires territoriaux. Les arguments avancés sont le plus souvent les mêmes.
Première fake news : La territorialité s’obtient bien plus rapidement que la résidence. Pour obtenir une réponse à une demande pour devenir fonctionnaire état résident, il faudrait attendre parfois 3 ans. C’est FAUX ! Pour les deux statuts il faut maximum un an. Ce sont quasiment les mêmes délais. Souvent plus rapide pour les CIMM. Seuls les dossiers très très mal montés demandent plus d’un an.
Seconde fake news : Pour les affectations en Calédonie les fonctionnaires calédoniens sont prioritaires. Les mêmes critères sont employés à tous les lauréats de concours. Ceux qui ont leurs CIMM en Calédonie ont une totale liberté de choix. Aucun statut n’est prioritaire.
Troisième fake news : En cas de carte scolaire ce sont les fonctionnaires résidents qui devront retourner en métropole ».C’est FAUX ! Les fonctionnaires de l’Etat résidents ont les mêmes droits à résider que les fonctionnaires territoriaux. La seule différence qui les distingue vraiment, … est en cas d’accession de la Nouvelle-Calédonie à la pleine souveraineté.
Quatrième fake news : La retraite des territoriaux est plus avantageuse que celle des fonctionnaires de l’état. C’est en partie VRAI ! Plus exactement c’est vrai en apparence et à court terme. Les retraites versées en francs CFP aux territoriaux sont pour l’instant beaucoup plus avantageuses. C’est d’ailleurs en partie pour cela que la caisse qui gère les retraites des fonctionnaires territoriaux est dans le rouge. En France les pensions des fonctionnaires sont calculées en euros et financées par l’impôt. Le risque de faillite du système de retraites des fonctionnaires n’existe pas.
Cinquième fake news : Un fonctionnaire territorial calédonien peut demander à redevenir fonctionnaires de l’état. C’est FAUX ! Toute personne qui démissionne de la fonction publique perd le bénéfice de son concours. Il faut donc repasser un concours pour redevenir un fonctionnaire de l’état.
Si vous êtes concerné par ce choix, et que vous hésitiez encore à faire un choix (faute d’informations suffisantes), nous vous conseillons de prendre contact avec nous.
Vous pouvez obtenir des informations complémentaires et personnalisées. N’hésitez surtout pas à nous poser des questions. Prenez contact avec le secrétariat territorial du SNETAA-FO.

Pensions des fonctionnaires de l’Etat résidents en Nouvelle-Calédonie

La différence essentielle entre les deux régimes est simple. Quand on est fonctionnaire de l’État c’est l’impôt qui finance notre pension. Donc c’est le contribuable français qui paie les retraites des fonctionnaires de l’État.
En plus la pension des fonctionnaires de l’État retraités est calculée en euros.
Il n’existe donc pas le risque de perte de pouvoirs d’achats des pensionnés de l’Etat en cas de dévaluation du franc CFP. Comme cela a pu être constaté lors de la dévaluation du franc CFA.

Retraites des fonctionnaires territoriaux de la Nouvelle-Calédonie

Pour les territoriaux c’est la caisse de retraite locale donc les cotisants Calédoniens qui financent les retraites. Elles sont calculées en francs cfp.
Il y a d’une part un réel risque financier de faillite de la caisse de retraite (trop de retraités) et d’autre part un risque pays. Si la Nouvelle-Calédonie devient indépendante alors les retraites seront versés avec la devise du nouveau pays.
Mais cela les syndicats territoriaux se gardent bien de le dire ou de l’écrire.

Que se passe-t-il en cas d’accession à la pleine souveraineté ?

Il sera mis fin à la MADGG de tous les fonctionnaires de l’Etat. Les fonctionnaires de l’Etat se verront proposer un poste dans une autre académie. Ou ils pourront faire la demande pour rester travailler dans le nouvel Etat dans le cadre de la coopération.
Les fonctionnaire territoriaux deviendront de plein droit des fonctionnaires du nouvel Etat. Leur statut, leur carrière et leur rémunération seront décidés par le nouvel Etat.
Pour les pensionnés de l’Etat rien ne change pour eux. Ils continueront à percevoir leur pension calculées en euros.

Bonne lecture.
N’hésitez pas à faire connaître notre lettre quotidienne autour de vous.
Pensée du jour : Un Tiens vaut, ce dit-on, mieux que deux Tu l’auras : L’un est sûr, l’autre ne l’est pas. (Fable du petit poisson et le pêcheur de Jean de La Fontaine)

Retrouver nos précédents éditos :        
Vous pouvez dès maintenant nous joindre par courriel ou téléphone (79.91.42) ou sur WhatsApp ou Facebook.

 

snetaa.org

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite pour la première fois dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation on constate une chute des candidatures.

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies de toutes les opérations de carrière.

Quel cadre choisir

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Quel cadre choisir

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Quel cadre choisir

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Quel cadre choisir

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Quel cadre choisir

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Quel cadre choisir

Tout d’abord, le premier droit des personnels est le respect par l’employeur de ses obligations réglementaires ! En effet, tout employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé des personnels sous sa responsabilité

https://www.snetaa.org/

7 thoughts on “Quel cadre choisir pour enseigner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.