Point étape confinement (28/09/2021)

Point d’étape avec le Gouvernement et le VR

avant la réouverture des écoles en octobre.


Réunion du 28/09/2021 : Un troisième point d’étape a été organisé aujourd’hui à 9h à l’INSPE de Nouville. Le gouvernement a réuni un GT portant sur la mise en oeuvre des protocoles sanitaires à la rentrée d’octobre.

Conscients de la gravité de la situation en période de syndémie, le Vice-rectorat procède à une harmonisation des PPMS en place dans chaque établissement. L’instauration du « PPMS » (Plan particulier de mesures sanitaires) a été annoncé par le VR en avril dernier. Cette harmonisation sera appliquée aux protocoles et aux moyens matériels mis en oeuvre.

Le Gouvernement reconnait que l’épidémie va perturber le fonctionnement des établissements scolaires au moins jusqu’à la fin de l’année. Pour autant, le service public de l’enseignement doit rester ouvert au profit des élèves et des étudiants.

Il reconnait également que la sécurité sanitaire à l’école dépend de nombreux facteurs. Le niveau d’enseignement, la taille de l’établissement, la présence ou pas d’un internat, la situation sanitaire dans les zones de recrutement des élèves, etc…

De fait, la reprise de l’activité scolaire dépendra d’au moins trois critères directement liés au virus : taux d’incidence, taux d’hospitalisation et taux de vaccination. 


La situation sanitaire actuelle est inquiétante

Le taux d’occupation des lits de réanimation, le taux de positivité des tests, le taux d’incidence, le R effectif, sont à des niveaux inquiétants (80% des lits du Médipôle sont affectés aux patients Covid). Pour autant, la crise sanitaire est bien devant nous. Mme Isabelle CHAMPMOREAU nous rappelle que la vaccination a atteint un pallier sur le Territoire. Le risque d’un rebond du pic épidémique à la fin du confinement est donc réel. 

A cet égard, le taux d’incidence est très supérieur à 50/100.000 habitants. Le taux oscille autour de 800/100.000 habitants. Ce taux est particulièrement élevé dans les deux principales agglomérations calédoniennes : Grand Nouméa et Koné (VKP).

Par ailleurs, dans le personnel du secteur de l’enseignement, le taux de vaccination demeure encore faible. Il est estimé à 60% chez le personnel enseignant et à 30% chez le personnel non enseignant.


La situation sanitaire doit rester sous contrôle

Conscient de la gravité de la situation le Territoire a demandé à l’Etat de lui fournir (gratuitement) des autotests afin d’éviter que les écoles ne deviennent des clusters. L’état va livrer dans les prochains jours 500.000 autotests. Ils viennent s’ajouter aux 90.000 autotests déjà commandés par le Territoire. Ils seront tous utilisés en priorité dans les écoles. Quand le résultat d’un autotest est positif celui-ci doit être confirmé par un test PCR, seul test ayant une valeur médicale incontestable.


Quels seront les contours du nouveau protocole ?

Le protocole applicable à la reprise des cours est en cours finalisation. Mme Isabelle CHAMPMOREAU nous en a dévoilé les grandes lignes qui se résument à des mesures qui ont déjà fait leur preuve … D’ailleurs, pourquoi réinventer la roue ? 

Une veille épidémiologique va être mise en place au niveau du Territoire. Un outil informatique permettra aux directions des d’établissement scolaire de signaler les élèves (et les agents) testés positifs au Covid-19. Cette base de données de la DASS permettra un meilleur pilotage de la crise sanitaire. Le rôle des familles est essentiel dans le traçage des élèves infectés.


Questions sanitaires

  • campagne de vaccination : elles sont envisagées aux abords des gros EPENC, en particulier des lycées. Par ailleurs, après avoir menés des actions en vaccinodromes, le Gouvernement a décidé que la vaccination de proximité devient la règle.
  • élèves déclarés positifs : pour un cas positif signalé en maternelle la classe ferme pour une semaine. Pour tous les autres niveaux, la classe ferme à 3 cas positifs. En matière d’isolement des personnes infectées, c’est 10 jours pour les « non vaccinées » et 7 jours pour les autres. Quant aux cas contacts, c’est respectivement 7 jours d’isolement et 0 jour. 

Rappel : les principaux dispositifs de lutte contre l’épidémie sont les mesures barrières, les vaccins et les investigations. Les mesures barrières sont la distanciation, le port du masque, le lavage des mains et l’aération des locaux. 


Questions pédagogiques

  • respect des programmes : une partie des programmes (20 à 30%) ne sera pas traitée cette année. Le Vice-rectorat a prévu tous les scénarii possibles ! Y compris le scénario catastrophe qui est celui qui a été vécu en métropole en juin 2020.
  • PFMP et CCF : Pas de soucis ! Mêmes observations : tout sera fait au bénéfice de la réussite des élèves.

Questions pratiques

  • examen de fin d’année : les dates prévues des examens ne seront plus modifiées. Par contre, les modalités pourraient être adaptées à la situation sanitaire rencontrée. Le vice-recteur précise que ses services construisent des réponses qui doivent permettre de faire face à toutes les éventualités. Il confirme qu’il n’y aura ni approximation, ni improvisation.
  • travail hybride des enseignants : Pour le SNETAA-FO, l’efficacité du travail hybride dans l’enseignement professionnel n’a jamais été démontrée, contrairement aux PFMP. Cet enseignement hybride doit rester une solution en dernier recours.

Inquiétudes du Gouvernement

Mme CHAMPMOREAU précise que le Gouvernement prévoit un retour très progressif des élèves vers l’école. A leur retour, les autotests devraient permettre de détecter les personnes infectées. En réalité, ce qui inquiète le Gouvernement ce n’est pas qu’un établissement puisse devenir un cluster. « … , les nouveaux protocoles sanitaires devraient permettre de l’éviter. »

Ce qui inquiète le Gouvernement et le Vice-rectorat c’est le risque d’un décrochage scolaire massif. Au mieux, 30% des élèves devraient reprendre le chemin de l’école dès la rentrée. Les appréhensions des parents sont un frein important à la reprise des cours en présentiel dans le primaire et les collèges. Les fakenews et une appétence modérée pour les études sont un frein non négligeable à la reprise des cours dans les lycées.


Bonne lecture. N’hésitez pas à faire connaître notre lettre quotidienne autour de vous.


Retrouver nos précédents éditos :  

 

snetaa.org

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite pour la première fois dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation on constate une chute des candidatures.

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies de toutes les opérations de carrière.

28/09/2021

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

28/09/2021

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures.Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière.

28/09/2021

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

28/09/2021

En outre, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

28/09/2021

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures.

28/09/2021

Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

28/09/2021

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

28/09/2021

Tout d’abord, le premier droit des personnels est le respect par l’employeur de ses obligations réglementaires ! En effet, tout employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé des personnels sous sa responsabilité

https://www.snetaa.org/

3 thoughts on “Point étape confinement (28/09/2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.