La gestion de la CRISE vue par le Snetaa-FO.

La gestion de la crise du Covid-19

vue par le Snetaa-Force Ouvrière.


La gestion de la crise n’est pas une chose aisée. Elle demande une grande réactivité. En début de semaine le territoire a desserré l’étau en matière de circulation des personnes. Le confinement a été assoupli. De façon un peu présomptueuse le confinement a été qualifié « d’adapté. » L’expérience montre que le terme de « confinement adaptable » ou de « flexi-confinement » aurait été plus pertinent.
Les derniers chiffres publiés par la DASS confirment que les mesures prises pendant le confinement strict ont permis de casser la chaine de contamination. Autre point positif, contrairement à nos voisins polynésiens, la vaccination a fortement progressé au cours de ce confinement. Pour autant, comme en Europe, la vaccination commence à montrer quelques signes d’essoufflement.
A l’évidence les indicateurs ne sont pas tous « au vert ». Le weekend dernier, par anticipation sur le confinement adapté, certains calédoniens se sont relâchés. Les gestes barrières n’ont pas été respectés par les plus jeunes. Ces relâchements répétés expliquent la décision prise par le Président Mapou de réinstaurer le confinement strict sur tout le territoire lors des weekends (dès 14 h le samedi).

L’étau a été desserré en début de semaine, pour être resserré en cette fin de semaine.

Comment voyez-vous la suite ?

Le territoire est entré dans un phase de « stop and go » qui consiste à serrer puis à desserrer l’étau. On redonne de l’espoir aux populations et au monde de l’entreprise, puis on redonne la priorité à la sécurité sanitaire. L’alternance entre confinement strict le weekend et le confinement adapté durant le reste de la semaine montre la difficulté de gérer une crise qui dépend du comportement (peu prévisible) de la population. (« Difficile de modéliser l’évolution de l’épidémie »édito du 16/10/21)
Le pass sanitaire décidé par le gouvernement est censé « encourager » les personnes non-vaccinées à envisager de se faire vacciner. Doux euphémisme pour ne pas dire « contraindre, forcer, obliger ». (« Le pass sanitaire met à mal les valeurs de la République » (G. Koenig), édito du 11/10/21)
L’ouverture progressive et rapide des frontières… dès lors qu’un taux d’incidence seuil clairement défini le permettra. Le gouvernement devrait identifier ce seuil et communiquer afin de redonner de l’espoir aux personnes qui sont bloquées sur le caillou depuis bientôt vingt mois. Dès à présent il faut explorer et présenter à la population le champ des possibles. La liberté de circuler et de travailler sont des libertés fondamentales qui ont été mis à mal pour des impératifs de sécurité sanitaire. Cette restriction forte de nos libertés doit être la plus courte possible.

Bonne lecture.
N’hésitez pas à faire connaître notre lettre quotidienne autour de vous.
Pensée du jour Le philosophe anglais du XIXe John Stuart Mill écrivit cette citation universelle : « La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ». Oui, notre liberté s’arrête pour autrui !

Retrouver nos précédents éditos :     Difficile de modéliser l'épidémie Une rentrée plus sûre  

 

snetaa.org

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite pour la première fois dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation on constate une chute des candidatures.

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies de toutes les opérations de carrière.

La gestion de la CRISE

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

La gestion de la CRISE

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité. Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

La gestion de la CRISE

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité. Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

La gestion de la CRISE

Tout d’abord, le premier droit des personnels est le respect par l’employeur de ses obligations réglementaires ! En effet, tout employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé des personnels sous sa responsabilité

https://www.snetaa.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.