Continuité pédagogique (2021).

Réunion du lundi 8 mars.

La question de la continuité pédagogique se pose aujourd’hui avec acuité aux acteurs du système éducatif calédonien. En effet, la Calédonie vient d’utiliser l’arme absolue, le confinement, pour casser au plus vite les chaînes de contamination du Covid-19A cet égard, pendant au moins 15 jours cette assignation à résidence de la population va bouleverser la vie de tous les calédoniens.

In fine, en prenant cette mesure radicale les autorités font le choix de « frapper vite et fort »Mais, en choisissant un confinement sans un dépistage massif ne risque-t-on pas d’avoir une « frappe en aveugle »En effet, comment la Calédonie fera-t-elle pour isoler/soigner les porteurs pré-symptomatiques ou asymptomatiques ?

Les organisations syndicales Force Ouvrière (SNETAA), FSU (SNES), UTFE-CGC (SFA), UNSA (Fédé) et CFDT (Sgen) ont été reçues aujourd’hui pendant une heure en audience à l’auditorium de l’Hôtel de la Province Sud (HPS) pour échanger sur l’organisation de l’école durant cette période du confinement.


Les établissements scolaires fermés pour 15 jours.

Seuls certains resteront ouverts en province sud.

Comme en mars-avril dernier, la priorité gouvernementale et vice-rectorale est la continuité éducative et  pédagogique.

A cet égard, il est important que chaque élève bénéficie de cette continuité afin de ne pas creuser les écarts de niveaux. Comme l’an dernier des documents seront envoyés par voie numérique ou remis sous format papier par l’établissement, notamment aux familles qui n’ont pas accès à internet. Pour autant, il n’est pas demandé à chaque établissement scolaire (public et privé) d’avoir une permanence régulière.

Un système d’accueil est mis en place dès mardi 9 mars pour accueillir les enfants de moins de 16 ans des personnes exerçant des professions indispensables à la gestion de la crise. Pour en savoir plus, CLIQUER ICI.

Les établissements suivants resteront ouverts du lundi au vendredi :

  1. Ecoles primaires : Frédéric Surleau, Guy Champmoreau, Jean-Baptiste Gustin, Louise De Greslan (Païta), Hélène Chaniel (Mont-Dore). Dans le primaire, le taux d’encadrement ne doit pas dépasser 10 élèves par enseignant.
  2. Collèges : Jean Mariotti et Dumbéa sur Mer seront ouverts. En cas de besoin, le collège de Magenta pourrait également être ouvert.
  3. Lycées : Ils demeurent tous fermés durant le confinement.

Communication & suivi de crise sanitaire

Dans un premier temps, le gouvernement fera chaque jour (vers 10 h) un « point presse » sur les différents médias traditionnels.

Puis, les organisations syndicales représentatives des personnels auront une réunion à la fin chaque semaine avec les autorités en charge du secteur de l’éducation.

A cette occasion, nous ferons remonter vos observations, les réussites mais aussi les difficultés que vous avez pu rencontrer ou observer lors du confinement.

Continuité


Modalités de confinement au 8 mars

Tout d’abord, le port de masque chirurgical (hors du domicile, dès 11 ans) est maintenant obligatoire. Ou plus exactement dès le début du confinement, à savoir lundi 8 mars à minuit.

Par ailleurs, les commerces essentiels restent ouverts (alimentation, pharmacies, stations-service, etc.). Les établissements de loisirs et les commerces ou services non essentiels recevant du public sont fermés. Pour en savoir plus, CLIQUER ICI.

Enfin, l’attestation de déplacement devient obligatoire. Elle est téléchargeable sur tous les sites officiels calédoniens. A cet égard, elle est quasiment semblable à celle de l’année 2020.


Programme de vaccination en cours…

Trois centres médicaux primaires sont capables d’administrer le vaccin contre le Covid : le Médipôle à Dumbéa, le CHN (hôpital) à Koné et la Cafat Receiving à Nouméa.

Le Gouvernement a décidé de mobiliser certains centres médicaux secondaires (provinciaux) pour accélérer la vaccination des calédoniens. En particulier les CMS de Thio et Bourail ainsi que le Centre de la Santé et de Famille de Montravel. Le CSF devient le centre de vaccination des personnes prioritaires du fait de leur fonction. Le caractère prioritaire est lié, soit à la fonction, soit ou l’état de la personne. Le déploiement de la vaccination aux autres publics s’effectuera en fonction des capacités vaccinales du Territoire. Il convient de noter que la vaccination est un acte médical qui reste un choix personnel. Seules des personnes volontaires feront l’objet d’une vaccination. 

De fait, de nombreuses personnes sont considérées comme prioritaires du fait de leur fonction. A savoir, toute personne qui travaille dans les secteurs du transport, de l’éducation, de la sécurité ou de la sûreté publiques, de la justice, de la santé, du social, de la jeunesse et des sports, etc … Pour en savoir plus, CLIQUER ICI.

Est considérée comme prioritaire du fait de son état de santé, toute personne susceptible de développer une forme grave de la maladie. En résumé, sont concernées les personnes en longue maladie et/ou ayant certains facteurs de comorbidité. Pour en savoir plus, CLIQUER ICI.

1% de la population est vaccinée !

Plus généralement, toute personne répondant aux critères mentionnés ci-dessus pourra se faire vacciner dans la limite des vaccins disponibles. Le Territoire est en capacité de vacciner 11.000 personnes (14.000 doses ont été livrées en janvier + 8.000 doses sont attendues en mars). A ce jour, seulement 7.343 personnes ont reçu la première dose et 2.422 personnes ont reçu la deuxième injection depuis le 20 janvier 2020, soit un peu moins d’un pour cent de la population. Or les scientifiques estiment qu’un taux de vaccination d’environ 70 % est nécessaire pour l’immunité collective d’une population contre une maladie !


Une stratégie de dépistage peu claire.

En ce qui concerne les opérations de dépistage des porteurs de Covid-19, un point doit être fait en fin de journée entre les différentes directions concernées. Les autorités en charge du secteur de l’éducation n’ont pas été en mesure de nous expliquer la stratégie et les moyens qui sont et/ou seront mis en oeuvre.

En effet, dans les pays développés la surveillance numérique a grandement facilité le suivi et la localisation des vecteurs de la maladie, moyennant quoi la quarantaine a pu être à la fois plus sélective et plus efficace. L’automatisation et Internet ont rendu les confinements viables. De fait, la révolution numérique a totalement changé la donne. A contrario, dans certaines régions du monde en développement, la pandémie a pu rappeler les fléaux passés.

Or sans stratégie de dépistage systématique et ciblée, « de localisation des vecteurs, » nous ne pourrons pas, à l’instar de l’Australie, même sans vaccin, mettre un coup d’arrêt à un début d’épidémie.

Il est regrettable de constater que des gens ne parviennent pas à comprendre une chose simple au sujet de cette pandémie : tant que le virus continuera de se propager dans le monde, aucun pays, même insulaire, ne sera réellement à l’abri.


Concours d’accès à la fonction publique.

Lors de la réunion il a été confirmé que tous les concours prévus lors du confinement sont maintenus (y compris l’agrégation ou les épreuves réalisées en visioconférence).

Pour les concours prévus ultérieurement, le Vice-rectorat donnera directement des informations complémentaires sur son site internet. Affaire à suivre …


continuité

A cet égard, il est bon de rappeler que la laïcité n’est pas une opinion. C’est une volonté politique rassurante qui doit se traduire en actes. De facto, la thérapeutique mis en œuvre par les institutions n’a pas été à la hauteur du problème posé. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République. A cet égard, il est bon de rappeler que la laïcité n’est pas une opinion. Par ailleurs, c’est une volonté politique rassurante. De facto, la thérapeutique mise en œuvre n’est à la hauteur du problème posé. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République. Par ailleurs, c’est une volonté politique rassurante. De facto, la thérapeutique mise en œuvre n’est à la hauteur du problème posé. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République.

continuité

D’ailleurs, il est irresponsable de faire croire que son arrivée relève d’un scénario de « science-fiction ». Pour autant, comment se préparer à son arrivée probable sans pour autant créer des craintes inutiles ? Mais, entre deux maux, il faut choisir le moindre … la sécurité sanitaire de la population scolaire !

Par ailleurs, la sélection des candidatures pour une mise à disposition s’est faite, pour la première fois, dans une complète opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation nous avons constaté a postériori une chute des candidatures de 15%. En outre, ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène peut s’expliquer en partie par la crise sanitaire en métropole et … par le confinement calédonien.

Enfin, pour consulter le compte-rendu complet, et obtenir plus de précisions. Par ailleurs et d’une façon plus générale, les commissions paritaires sont dessaisies de toutes les opérations de carrière à compter du 1er janvier 2021. Enfin, pour consulter le compte-rendu complet, et obtenir plus.

Continuité

Par contre, le Vice-recteur ROSER n’a pas voulu déroger à la LTFP pour le « mouvement extra ». Par ailleurs, la sélection des candidatures pour une mise à disposition s’est faite, pour la première fois, dans une complète opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation nous avons constaté a postériori une chute des candidatures de 15%. En outre, ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier.

Protéger les personnes les plus fragiles ou les plus exposées, puis, toutes les personnes qui souhaitent se faire vacciner, donc limiter son action au confinement de l’archipel et à une stratégie vaccinale, c’est faire le pari risqué que le virus arrivera lorsque l’immunisation collective sera atteinte.

De nouveaux protocoles sanitaires doivent être mis en place par le Vice-rectorat et le gouvernement calédonien. Mais il vaudrait mieux prendre une « certaine distance » avec les protocole imaginés par les experts du 110 rue de Grenelle. Les protocoles métropolitains ne sont ni contraignants, ni lisibles. Ils sont le plus souvent mis en place selon une géométrie variable dans les établissements. In fine, les protocoles se heurtent à la réalité : le manque d’investissement dans des moyens matériels et humains pour maîtriser l’épidémie.

3 thoughts on “Continuité pédagogique (2021).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.