Vers un flexi-confinement

Vers un probable confinement « flexible »

Pourquoi un retour du flexi-confinement ? L’assignation à résidence d’une majorité de calédoniens à des fins sanitaires et en particulier de la population scolaire a un coût social et économique que la Calédonie n’a pas les moyens de financer. Les comptes sociaux (CAFAT) et les comptes des collectivités publiques sont dans le rouge écarlate. Les 175 milliards de transferts annuels plus les 30 milliards d’aides financières exceptionnelles apportées l’an dernier par l’Etat … tout cela à des limites !

L’exécutif calédonien a été très clair : l’économie doit repartir, coûte que coûte. La croissance retrouvée serait synonyme d’emplois créés, de chômage réduit, et surtout de rentrées sociales et fiscales supplémentaires.

Pour toutes ces raisons, il est permis d’en déduire que, sauf flambée épidémique imprévue, le confinement strict durera 2 ou 3 semaines

Puis, sera probablement remis en oeuvre le flexi-confinement.

C’est l’organisation d’un retour progressif (avant les vacances) dans les établissements scolaires et à l’UNC.

  • Les écoliers retournent à l’école : il sont vecteurs du virus mais sont rarement affectés gravement pas la maladie.
  • Les collégiens et les lycéens retournent travailler par demi-classe une semaine sur deux.
  • Les étudiants peuvent continuer en distanciel.

Bien évidemment, une flambée épidémique (hausse inquiétante du nombre du nombre de confinés ou d’hospitalisés) reporterait d’autant la mise en place d’un retour progressif dans les établissements.

Vers un probable flexi- confinement

A cet égard, il est bon de rappeler que la laïcité n’est pas une opinion. C’est une volonté politique rassurante qui doit se traduire en actes. De facto, la thérapeutique mis en œuvre par les institutions n’a pas été à la hauteur du problème posé. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République. A cet égard, il est bon de rappeler que la laïcité n’est pas une opinion. Par ailleurs, c’est une volonté politique rassurante. De facto, la thérapeutique mise en œuvre n’est à la hauteur du problème posé. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République. Par ailleurs, c’est une volonté politique rassurante. De facto, la thérapeutique mise en œuvre n’est à la hauteur du problème posé. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République.

Vers un probable flexi- confinement

D’ailleurs, il est irresponsable de faire croire que son arrivée relève d’un scénario de « science-fiction ». Pour autant, comment se préparer à son arrivée probable sans pour autant créer des craintes inutiles ? Mais, entre deux maux, il faut choisir le moindre … la sécurité sanitaire de la population scolaire !

Par ailleurs, la sélection des candidatures pour une mise à disposition s’est faite, pour la première fois, dans une complète opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation nous avons constaté a postériori une chute des candidatures de 15%. En outre, ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène peut s’expliquer en partie par la crise sanitaire en métropole et … par le confinement calédonien.

Enfin, pour consulter le compte-rendu complet, et obtenir plus de précisions. Par ailleurs et d’une façon plus générale, les commissions paritaires sont dessaisies de toutes les opérations de carrière à compter du 1er janvier 2021. Enfin, pour consulter le compte-rendu complet, et obtenir plus.

Vers un probable flexi- confinement

Par contre, le Vice-recteur ROSER n’a pas voulu déroger à la LTFP pour le « mouvement extra ». Par ailleurs, la sélection des candidatures pour une mise à disposition s’est faite, pour la première fois, dans une complète opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation nous avons constaté a postériori une chute des candidatures de 15%. En outre, ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier.

Protéger les personnes les plus fragiles ou les plus exposées, puis, toutes les personnes qui souhaitent se faire vacciner, donc limiter son action au confinement de l’archipel et à une stratégie vaccinale, c’est faire le pari risqué que le virus arrivera lorsque l’immunisation collective sera atteinte.

De nouveaux protocoles sanitaires doivent être mis en place par le Vice-rectorat et le gouvernement calédonien. Mais il vaudrait mieux prendre une « certaine distance » avec les protocole imaginés par les experts du 110 rue de Grenelle. Les protocoles métropolitains ne sont ni contraignants, ni lisibles. Ils sont le plus souvent mis en place selon une géométrie variable dans les établissements. 

Bien évidemment, une flambée épidémique (hausse inquiétante du nombre du nombre de confinés ou d’hospitalisés) reporterait d’autant la mise en place d’un retour progressif dans les établissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.