Avenir institutionnel de la NC

Avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie :

la date du 12 décembre est validée.


Avenir institutionnel : réunis à Paris, indépendantistes et loyalistes sont parvenus à s’entendre, mardi, sur la tenue de la troisième consultation et une période de transition de deux ans, quel qu’en soit le résultat. Cette consultation sera organisée le 12 décembre 2021. Elle va permettre de clore la période des accords signés en 1998.
publié le 2 juin 2021
Peu nombreux sont ceux qui misaient sur un accord à l’issue de la semaine de travail qui a réuni à Paris, depuis le 26 mai, les représentants des formations politiques calédoniennes, loyalistes et indépendantistes, sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie.

Il a fallu pour y parvenir que le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, n’hésite pas à s’emparer du dossier et que les uns et les autres acceptent de sortir de leur zone de confort, consistant souvent à faire porter sur le camp d’en face – ou sur l’Etat – la responsabilité de l’échec des discussions.


Bonne lecture, merci de votre fidélité, et n’hésitez pas à faire connaître notre lettre quotidienne autour de vous.


 

snetaa.org

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite pour la première fois dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation on constate une chute des candidatures.

Avenir institutionnel

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies de toutes les opérations de carrière.

Avenir institutionnel

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Avenir institutionnel

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures.

Avenir institutionnel

Tout d’abord, le premier droit des personnels est le respect par l’employeur de ses obligations réglementaires ! En effet, tout employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé des personnels sous sa responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.