JMB : l’Attila des écoles

La « stratégie » ou le « pilotage à vue » de Blanquer ?

La chronique d’un naufrage annoncé.

JMB « le désavoué » : L’annonce de la fermeture des établissements scolaires et de la modification du calendrier des vacances par le Président de la République le 31 mars est un nouveau désaveu du ministre Blanquer. La stratégie Blanquer, de maintenir coûte que coûte les élèves en classe, va-t-elle tourner au naufrage ? Tout semble l’annoncer. Des doutes de plus en plus forts et justifiés entourent ce choix qui répond essentiellement à des considérations économiques et/ou politiques.

JMB « l’ignoré » : Toute la Gaule est suspendue aux décisions de JMB … Toute ? Non ! Un village d’irréductibles calédoniens résiste encore et toujours à l’impérator. La Nouvelle-Calédonie détientrait-elle une potion magique ? Non, elle a simplement su anticiper. Elle a su gérer les mouvements de population et confiner tous les entrants. Résultat : elle est covid-free. L’école reprend dans 48 heures. La Calédonie a connu un second confinement de trois semaines. Les personnels de l’éducation et les élèves vont reprendre le chemin de l’école. Ils attendent de recevoir rapidement des perspectives claires.


La fermeture précipitée, mais prévisible, des établissements scolaires.

A l’évidence, aucune leçon du confinement précédent n’a été tirée par le MEN !

JMB « le bonimenteur ». Le SNETAA-FO exige depuis un an des mesures strictes de protection sanitaire afin de maintenir les lycées ouverts. Mais JMB s’obstine sur les plateaux TV à réduire le débat à sa vision manichéenne ouverture/fermeture. JMB, « seul contre tous », y compris contre ses propres homologues européens.

Le MEN porte donc la lourde responsabilité de cette nouvelle situation qui, une fois de plus, va imposer ne réorganisation pédagogique dans l’urgence. Aucune leçon des confinements précédents n’a été tirée : les mêmes causes produisent les mêmes effets. Ce sont aux enseignants de bricoler et aux élèves de s’adapter !

Enfin, pour le SNETAA-FO il est impératif d’anticiper la rentrée de septembre 2021. Le ministre doit cesser son déni de réalité. La situation que rencontre tous les acteurs de l’enseignement professionnel est difficile. Il doit clairement revoir sa copie de la transformation de la voie professionnelle. Il faut redonner du temps d’enseignement aux élèves qui, au final, auront été percutés par la crise sanitaire sur la moitié du temps de leur cursus.

Les moyens manquent cruellement en lycée professionnel, SEGPA et ÉREA, et nos élèves en paient un lourd tribut. Le ministre doit cesser ses mensonges. Le ministre doit dès maintenant stopper sa politique de suppression de postes, rendre attractifs nos métiers par des revalorisations salariales et financer des ouvertures de sections pour permettre à tous les jeunes d’élever leur niveau de qualification.


L’arrivée des hirondelles annonce-t-elle l’arrivée d’un changement de MEN ?

A l’évidence, la crise sanitaire aura eu raison de JMB. Il est passé auprès de l’opinion publique du statut de « Blanquer le communiquant » (en 2017) au statut de « Blanquer l’Attila des écoles«  (« l’herbe ne repoussant pas » après des années disruptives), ou plus simplement « Banquer l’imposteur« . On se demande au final comment il sera possible de « reconstruire » sur les ruines attilesques, dans ce qui arrivera un jour : l’après-Blanquer.

Les enseignants n’en peuvent plus de recevoir des injonctions qui se contredisent, des vérités qui changent régulièrement. Comment dès lors rétablir cette « confiance » qui, malgré un discours officiel qui s’abreuve de cette expression, n’est pas au rendez-vous ? … Tout simplement, en changeant de MEN et de politique éducative !


L’ouverture de tous les établissements scolaires calédoniens.

Faisons le point sur la situation rencontrée. Donnons des perspectives claires à la communauté éducative.

Pour le SNETAA-FO, il est urgent d’informer les calédoniens sur les conditions de la réouverture des établissements scolaires. Plus généralement, il conviendrait de donner des perspectives précises à l’ensemble des personnels et des élèves.

Les modalités et les calendriers d’examens doivent être affichés clairement et au plus vite, le sort des PFMP en cours doit être fixé dès cette fin de semaine. 

Les conditions de retour en classe doivent être cadrées et obligatoires ; les laisser de nouveau aux « appréciations locales » serait irresponsable.

Par ailleurs, la stratégie de vaccination des personnels doit dépasser le slogan : le SNETAA-FO NC exige des modalités claires d’accès au vaccin et un calendrier précis.

Enfin, il convient de tirer le bilan de l’école à la maison qui a été vécue ces dernières semaines. La fracture numérique ne s’est pas résorbée en un an. Les inégalités entre établissements et entre familles demeurent. Le distanciel généralisé a parfois provoqué une avalanche d’envoi de ressources souvent très utiles. Attention cependant à la surcharge cognitive et surtout à la faisabilité des activités proposées. L’adage « utile, utilisable, acceptable » de Roland GOIGOUX reste de mise !

 

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite pour la première fois dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation on constate une chute des candidatures.

JMB

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies de toutes les opérations de carrière.

JMB

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

JMB

ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier.

On peut enfin dire que la Calédonie est Covid free. Le conseil scientifique s’est réuni jeudi 25 mars pour donner un avis. Le Gouvernement a pris le vendredi 26 mars la décision de ne pas prolonger le confinement. Il a également annoncée les modalités de sortie du confinement.

JMB

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier.

On peut enfin dire que la Calédonie est Covid free. Le conseil scientifique s’est réuni jeudi 25 mars pour donner un avis. Le Gouvernement a pris le vendredi 26 mars la décision de ne pas prolonger le confinement. Il a également annoncée les modalités de sortie du con

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.