Personnel vacciné = exigence minimale.

Agents publics vaccinés = garantie de continuité du service public.

Mais la vaccination rapide du plus grand nombre reste la priorité.


Personnels vaccinés : devant l’ampleur de la crise sanitaire, il faut une mobilisation de tous à la hauteur du problème pour protéger tous ceux et celles qui sont aujourd’hui en première ligne comme les personnels de santé, de services et commerces de première nécessité ou ceux assurant et contribuant au service public, notamment d’éducation.


Assurer la continuité du service public : maintenir ouverts les écoles, les collèges, les lycées est notre préoccupation à toutes et à tous. Mais ceci ne peut pas se faire au détriment de la santé des personnels, des élèves et de leurs familles ! Cela passe par une remise à plat de la campagne et de la stratégie de vaccinationLes écoles et les établissements scolaires restent des lieux clos dans lesquels élèves et personnels se côtoient tout au long de la journée multipliant ainsi les risques de contagion.


Que prévoit le gouvernement si la situation sanitaire s’aggravait, si des cas positifs apparaissaient en milieu scolaire ? RienAucun test à grande échelle, pas de mise en place d’un protocole sanitaire strict, pas de règle pour suivre les cas contacts, pas de stratégie en matière de fermeture de classes, pas d’allègement général des effectifs, aucune mesure améliorant l’aération et aucun personnel recruté pour renforcer la désinfection des écoles et établissements scolaires … Rien n’est prévu !


Que faire ? Vacciner tous les adultes volontaires et arrêter des protocoles que l’on espère ne jamais avoir besoin de mettre en œuvre. L’école est plus contaminante que la plupart des autres lieux collectifs. Il y a bien urgence à renforcer de façon durable la protection des personnels et des élèves contre le Covid-19. En effet, il faut prendre conscience que, comme pour la grippe, cette épidémie de Covid va devenir saisonnière. Le confinement des populations n’est pas une mesure sanitaire durable !!!

Personnels vaccinés

La priorité de vaccination des personnels de l’éducation a été promise par le Gouvernement. Il a galèrent promis l’accélération de la campagne de vaccination. Elle se met en place avec pour objectif 10.000 vaccinations par semaine (2.000 V/jour). Mais comme il faut administrer deux doses par patient et qu’il y a environ 100.000 personnes jugées prioritaires en Calédonie … À ce rythme il faudra, a minima, 16 semaines avant que la protection des personnes jugées prioritaires ne devienne une réalité. Force est de constater que le rythme de 10.000 vaccinations par semaine est un « objectif ambitieux »… qui n’a jamais été atteint.

Personnels vaccinés


Le SNETAA-FO exige un accès plus rapide au vaccin pour tous les personnels. Un rythme de vaccination plus soutenu. Pourquoi ne pas prendre des mesures à la hauteur de la situation ? Par exemple, en installant un vaccinodrome au stade de Magenta ? … Ou en utilisant les forces armées, comme à Wallis et Futuna ?

snetaa.org

RDP du 24 fév. au 10 mar. 2021 (Ecoles ouvertes)

 

One thought on “Personnel vacciné = exigence minimale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.