Point Covid : confinement allégé.

Situation sanitaire : « prudence est mère de sûreté »

Rappel de l’actualité récente : les pouvoirs publics ont pris le lundi 8 mars 2021 des dispositions radicales en vue « de prévenir ou empêcher la propagation du Covid-19. » Le confinement strict de la population. Puis, une semaine plus tard, le Gouvernement décida de prolonger d’une semaine la période de confinement strict et d’avancer les vacances de Pâques d’une semaine.

Situation sanitaire actuelle : Le nombre de test confirmés positifs au covid est resté faible cette semaine. Mardi et vendredi aucun cas constaté. Lundi un cas et mercredi quatre cas signalés. Jeudi il n’y a eu qu’un seul test positif détecté, mais sur une personne « hors quatorzaine ». Il s’agit d’une personne qui travaille à l’aéroport de La Tontouta. Au moins 6 personnes considérées comme « contacts » ont été également placées en quatorzaine dans un hôtel. Des investigations complémentaires de la DASS sont en cours pour identifier l’origine de la contamination.

 L’unique cas autochtone découvert a des conséquences.

Avis du conseil scientifique : Tous les cas positifs ont pu être expliqués avec certitude, sauf le dernier cas détecté ! La sortie du confinement devrait être organisée de façon progressive.

Décision du Gouvernement : le confinement est prolongé de façon allégée pour une période d’une semaine (du 29 mars au dimanche 4 avril). Il convient de respecter pendant encore une semaine les gestes barrières (distanciation physique, port du masque, etc…). La sortie progressive du confinement est organisée selon les modalités suivantes :

  1. Les commerces non essentiels vont pouvoir rouvrir dès le lundi 29 mars ;
  2. Les rassemblements publics ou privés de personnes sont interdits. « Ils rendent en effet impossible le traçage et l’identification que la détection d’un cas positif parmi les participants impliqueraient » a souligné le haut commissaire.
  3. Les activités de loisirs, sociales, sportives, cultuelles ou culturelles ne peuvent se faire qu’en distanciel.

Par ailleurs, de nombreux services, comme les restaurants ou les soins à la personne, ne peuvent toujours pas exercer leur activité.

Enfin, le Gouvernement précise que durant la première semaine de vacances scolaires de Pâques les enfants doivent rester confinés, car toutes les activités de plein air sont interdites.

Point sur la campagne de vaccination.


Tout d’abord, il faut noter qu’au cours des quatre dernières semaines le nombre d’injections a fortement augmenté. Il est passé de 2,3 % à 10% de la population. Mais surtout, la proportion de personnes vaccinées a été multipliée par cinq en un mois.

Le taux de vaccination de la population calédonienne est passée de 1,5 % à 7,4%. C’est bien, mais c’est inférieur à la moyenne française : 10,1%.

En outre, c’est loin, très loin, des taux de vaccination obtenus par le pays leader en la matière : Israel.

Une seule véritable ombre au tableau doit être signalée. La campagne de vaccination a connu un net ralentissement cette semaine. Le nombre de personnes vaccinées a diminué. Il a été réduit de moitié entre lundi (1.600) et mardi (800). Puis, il est remonté mercredi, jeudi et vendredi (1.100). Mais c’est loin de l’objectif de 2.000 vaccins journalier fixé par le gouvernement.

Le retard pris par l’Etat dans l’acheminement et la livraison des vaccins explique la chute importante du nombre de vaccinations quotidiennes. Le Médipôle a d’ailleurs été amené à reporter les premières vaccinations au profit des secondes vaccinations. Par conséquent, on constate un tassement de la courbe de vaccination lors de la dernière semaine.

Le haut-commissaire a rappelé aujourd’hui que l’Etat s’était engagé à continuer à livrer des doses de vaccin en Nouvelle-Calédonie. Un total de 80 000 doses devrait être atteint fin avril. Ce qui représentent 50.000 doses de plus qu’actuellement…

Avancée des vaccinations dans les outremers.

situation au 22 mars 2021 (source : Ministère des outremer)

Le taux d’utilisation des doses livrées par l’Etat est particulièrement élevé en Polynésie et en Calédonie (supérieur à 90 %). Ce qui explique les retards pris ces derniers jours dans la campagne de vaccinations réalisée sur ces deux archipels.

Covid

A cet égard, il est bon de rappeler que la laïcité n’est pas une opinion. De facto, la thérapeutique mis en œuvre par les institutions n’a pas été à la hauteur du problème posé. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République. A cet égard, il est bon de rappeler que la laïcité n’est pas une opinion. Par ailleurs, c’est une volonté politique rassurante. De facto, la thérapeutique mise en œuvre n’est à la hauteur du problème posé. Par ailleurs, c’est une volonté politique rassurante. De facto, la thérapeutique mise en œuvre n’est à la hauteur du problème posé. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République. D’ailleurs, il est irresponsable de faire croire que son arrivée relève d’un scénario de « science-fiction ».

Covid

Pour autant, comment se préparer à son arrivée probable ? Mais, entre deux maux, il faut choisir le moindre …! Par ailleurs, la sélection des candidatures pour une mise à disposition s’est faite dans une complète opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation nous avons constaté une chute des candidatures de 15%. En outre, ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène peut s’expliquer par le confinement calédonien. Enfin, pour consulter le compte-rendu complet, et obtenir plus de précisions. Par ailleurs et d’une façon plus générale, les commissions paritaires sont dessaisies de toutes les opérations. Enfin, pour consulter le compte-rendu complet.

Covid

Mais, le Vice-recteur ROSER n’a pas voulu déroger à la LTFP pour le « mouvement extra ». Par ailleurs, la sélection des candidatures pour une mise à disposition s’est faite. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation nous avons constaté une chute des candidatures de 15%. En outre, ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Protéger les personnes les plus fragiles, puis, toutes les personnes qui souhaitent se faire vacciner. Donc limiter son action au confinement de l’archipel et à une stratégie vaccinale. Alors, c’est faire le pari risqué que le virus arrivera lorsque l’immunisation collective sera atteinte.

Covid

A quoi sert mon syndicat ? Les témoignages récents des adhérents nous confortent dans l’idée que l’engagement collectif n’est jamais vain. Il permet de rétablir un certain équilibre dans les contentieux qui naissent chaque jour. Le SNETAA-FO est conscient que l’engagement collectif se transforme, que les solidarités se structurent différemment. Il est conscient qu’il faut repenser la nature de la solidarité au plus près du terrain, au profit d’individus qui se sentent de plus en plus isolés… dans un monde interconnecté.

4 thoughts on “Point Covid : confinement allégé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.