Vaccins : qui est prioritaire, dans quel ordre ?

Campagne de vaccination anti covid-19 

Ordre de priorité dans les vaccinations

Personnes « prioritaires » : la Nouvelle-Calédonie considère qu’il y en a 103.000, soit 4 personnes sur 10. A cet égard, toutes ces personnes ne souhaitent pas être vaccinées. Mais, dans l’hypothèse où toutes ces personnes voulaient être vaccinées, alors il faudrait 3 mois pour satisfaire toutes les demandes (au rythme actuel des vaccinations).

L’ordre de priorité dans les vaccinations est arrêté dans un ordre décroissant suivant :

  1. Tout d’abord, les personnes âgées prises en charge en service ou établissement médico­ social (500 personnes) et les professionnels y exerçant dans le champ du soin et de la dépendance (1.800 agents) ;
  2. Puis, les personnes âgées de plus de 75 ans (10.800 personnes, auxquelles il faut retirer les 300 d’entre elles pris en charge en service et établissement) ;
  3. Enfin, les personnes de 65 à 74 ans atteintes de pathologies les exposant à un risque de forme sévère (5.300 personnes) ;

Ce premier groupe représentent les personnes les plus fragiles face au Covid. Elles sont jugées « hyper-prioritaires ». (18%)

  1. Les professionnels soignants des secteurs sanitaire et médico-social (3.700 personnes) ;
  2. Puis, les professionnels des secteurs essentiels : sapeurs-pompiers, forces de l’ordre, enseignants, personnels des crèches (7.800 personnes) ;

Ce second groupe représentent les personnes jugées exposées et prioritaires du fait des fonctions qu’elles exercent. (11%)

  1. Tout dabord, les personnes âgées de 50 à 64 ans atteintes de pathologies les exposant à un risque de forme sévère [12.000 personnes) ;
  2. Puis, les personnes âgées de 50 à 75 ans sans comorbidité (44.000 personnes) ;
  3. Enfin, les personnes de 16 à 49 ans atteintes de pathologies les exposant à un risque de forme sévère (17.400 personnes).

Ce troisième groupe représentent les personnes fragiles face au Covid. (71%)

Si vous ne faites pas partie de l’une de ces huit catégories, alors il faudra être patient. A priori, la vaccination sera possible au mois de juin (selon l’arrivée des vaccins).

Report de certains rendez-vous au Médipôle

Hier le CHT Gaston Bourret (Médipôle) a diffusé sur les réseaux sociaux le communiqué suivant :
« Certains rendez-vous pour recevoir la 1ère injection sont décalés de quelques jours à la demande du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie dans l’attente de la livraison de nouvelles doses de vaccin depuis la métropole. Si vous êtes concerné pas d’inquiétudes, vous serez appelé très rapidement pour prendre un nouveau RDV ! »
Dans les faits les RDV qui étaient prévus dans le cadre du premier vaccin ont été le plus souvent reportés de trois semaines.

Où vaccine-t-on le plus en Calédonie ?

(la base de 1.600 V/jour, soit 8.300 V/semaine, les ordres de grandeur sont donnés à titre purement indicatif)

Tout d’abord, les structures à vocation territoriale ou provinciale.

  1. Médipôle de Dumbéa (500/600 personnes) 
  2. Centre CAFAT du Receiving (300/400 personnes)
  3. Le CHN –  Centre Hospitalier du Nord (150/200 personnes)
  4. Centre de Montravel (150/200 personnes)
  5. SMIT de Normandie (80/100 personnes)
  6. Centre CAFAT de Rivière Salée (80/100 personnes)

Puis, l’ensemble des CMS provinciaux. Ces structures de proximité vaccinent de façon plus marginale.

  1. Kaméré (40 personnes)
  2. La Foa (40 personnes)
  3. Bourail (40 personnes)
  4. Paita (40 personnes)
  5. Ile des Pins (NC)
  6. Yaté (NC)
  7. Wé (NC)
  8. La Roche (NC)
  9. Hulup (NC)

Conférence de presse du jeudi 25 mars à 10h

Animée par Christopher Gygès, porte-parole du Gouvernement

LES TESTS :  160 tests ont été réalisés hier mercredi. Ils ont révélé 4 cas positifs. Il s’agit de personnes en sortie de quatorzaine, qui étaient rentrées de Wallis et Futuna par le vol du 10 mars.

➡️ Sur les 62 cas positifs identifiés depuis le 7 mars, 24 personnes sont désormais guéries.
➡️ Il n’y a plus de patient calédonien en réanimation. Un patient de Wallis et Futuna est en réanimation au Médipôle.
➡️ Tous les cas positifs ont pu être expliqués. Concernant la personne testée positive suite à une pré-hospitalisation, les investigations ont permis d’identifier le lieu où a pu être faite la contamination.
➡️ Les autorités sanitaires identifient l’introduction du Covid-19 en Nouvelle-Calédonie à partir du 20 février.
Quand pourra-t-on dire que la Calédonie est Covid free ? Le 13 mars est la dernière date où l’on a enregistré un cas positif hors quatorzaine. Le conseil scientifique se réunit aujourd’hui. Des décisions seront annoncées demain vendredi concernant le prolongement du confinement ou ses modalités de sortie.

prioritaires

A cet égard, il est bon de rappeler que la laïcité n’est pas une opinion. De facto, la thérapeutique mise en oeuvre n’est pas à la hauteur. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République. A cet égard, la laïcité n’est pas une opinion. Par ailleurs, c’est une volonté politique rassurante. De facto, la thérapeutique mise en œuvre n’est à la hauteur. Par ailleurs, c’est une volonté politique rassurante. De facto, la thérapeutique n’est à la hauteur. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République. Enfin, son arrivée relève d’un scénario de « science-fiction ». Snetaa.org

prioritaires

Pour autant, comment se préparer à son arrivée probable ? Mais, entre deux maux, il faut choisir le moindre ! Par ailleurs, la sélection des candidatures pour une MAD s’est faite dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations on constate une chute des candidatures. En outre, ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène peut s’expliquer par le confinement calédonien. Par ailleurs, on peut obtenir plus de précisions. En outre, les commissions paritaires sont dessaisies de toutes opérations. Enfin, vous pouvez consulter le compte-rendu complet.

prioritaires

Tout d’abord, ‘interview sur BFMTV n’a pas été un monument de complaisance. D’ailleurs, l’émission « Bourdin Direct » aurait pu s’appeler « M. Blanquer ». Enfin, il devra passer par les épreuves de rattrapage…

prioritaires

La Nouvelle-Calédonie considère qu’il y a 103.000 personnes « prioritaires », soit 4 personnes sur 10. A cet égard, si toutes ces personnes voulaient être vaccinées il faudrait trois mois pour satisfaire toutes les demandes.

 

One thought on “Vaccins : qui est prioritaire, dans quel ordre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.