Seconde POP (Professionnelle à Orientation Progressive)

Seconde POP : est-ce un progrès ? pour qui ?

Seconde pop

Seconde POP : en troisième, au moment de choisir son orientation, si un jeune hésite entre deux formations professionnelles ou deux options d’une même formation, la Seconde POP peut l’aider à arrêter son projet en connaissance de cause.

En effet, elles sont implantées dans des LP où les spécialités de Bac Pro préparées présentent un SCCCA repéré dans les référentiels. (socle commun de compétences et de connaissances associées). Sans ce socle commun … il est illusoire de vouloir créer une Seconde POP. D’ailleurs, c’est cette « proximité » qui permet, ou pas, d’avoir des temps communs de formation sur la classe de seconde.

De nature complexe, leur mode d’organisation est spécifique à chaque établissement. En effet, la complexité repose sur la détermination des SCCCA, d’une part. Et sur la durée de la POP : 1, 2 ou 3 trimestres, d’autre part.

Pour poursuivre, cliquez ICI

Le bilan provisoire est mitigé.

Tout d’abord, le bilan des expériences menées doit être nuancé. Des Secondes POP expérimentales ont été ouvertes en 2019 dans presque tous les lycées calédoniens. Et cette mesure a été généralisée à l’ensemble des établissements en 2020. Donc, il est évident que le retour d’expérience n’a pas pu jouer en si peu de temps. Des erreurs ont été commises. Des réajustements sont en cours ou attendus.

Ensuite, connait-on la proportion des jeunes qui ne veulent pas découvrir deux formations professionnelles. Combien d’élèves apprécient vraiment de découvrir des champs professionnels ? Et à l’issue de cette période de « détermination », quelle proportion d’élèves devra suivre une formation subie ? Les effets de structure propres à chaque établissement fabriquent de la frustration.

Enfin, il est permis de se demander si le dispositif professionnel à orientation progressive n’a pas vocation à demeurer expérimental, fluctuant, adaptable à chaque lycée,… à chaque équipe pédagogique. Le principe général étant de mettre en place, sur une durée laissée à l’appréciation de chaque établissement une période de découverte / détermination à l’entrée en classe de seconde professionnelle.

Pour voir le rapport de l’IGEN (Collignon & Vinard) …, cliquez ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.