Conséquences du Oui et du Non.

L’Etat, par le voix du Haut Commissaire, a rendu public le document définitif explicitant « techniquement » les conséquences du « Oui » en cas d’indépendance de la Nouvelle Calédonie, et celles du « Non » si les électeurs choisissent de rester dans la République.