Point d’étape confinement (16/09/2021)

Point d’étape avec le VR résumé en 16 FAQ

avant la réouverture des établissements.


Le point d’étape organisé aujourd’hui à 13h30 en télétravail par le Vice-rectorat a été qualifié de « réflexion anticipatrice de la réouverture des établissements »

Conscients des difficultés actuelles, le SNETAA-FO a attiré (en vain) l’attention de l’autorité académique sur l’intérêt qu’il y aurait à procéder à un état des lieux des dispositions prises dans chaque établissement. Ce fameux « PPMS » (avec S pour sécurité sanitaire) annoncé par le VR en avril dernier. Il permettrait d’éviter ce qui a été constaté à la sortie des précédents confinements. Pour le SNETAA-FO les conditions de sécurité sanitaire ne sont pas (pour l’instant) respectées dans tous les établissements. À titre d’exemple, lorsque le Covid circule, 30 points d’eau pour 1.000 élèves, ce n’est pas suffisant.

À cet égard, une harmonisation des protocoles et des moyens actuellement mis en place est souhaitable, même si chaque établissement doit tenir également compte de sa propre spécificité.


« Réflexion anticipatrice de la réouverture des établissements. »

Voici les réponses aux questions relatives à la reprise d’activité que nous avons obtenues lors de la réunion :

La question première est celle des « mesures barrières » : Que prévoit le Gouvernement pour faire respecter la distanciation sociale en lycée et éviter les espaces confinées ? Notamment lors des transports scolaires, de l’EPS, des repas pris à la cantine et de l’hébergement à l’internat. Réponse : « Il existe trois outils efficaces pour lutter contre la pandémie : les mesures barrières, les vaccins et les investigations. Les mesures barrières sont la distanciation, le port du masque, le lavage des mains et l’aération des locaux ». Dans ces conditions, le SNETAA-FO demande au VR-DGE de faire fermer tous les locaux d’enseignement qui ne peuvent pas être correctement ventilés, … notamment les locaux dépourvus de fenêtres extérieures.


Autres questions sanitaires spécifiques aux EPENC

  1. conditions du déconfinement : un retour progressif des élèves internes est-il prévu avec des tests RT-PCR qui permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test ? Réponse : « NON, il n’y aura aucune stratégie de dépistage mené envers les internes (même dans les gros établissements), car lorsque le Covid circule … rien ne prouve l’efficacité du dispositif « détection, isolement, traitement ». Par ailleurs, en fonction de la situation sanitaire il pourra être instauré des jauges ou des demis jauges ».Le SNETAA-FO dénonce le refus de mettre des moyens en place pour détecter et empêcher la diffusion du virus par les internats. Il est permis de douter de l’efficacite des mesures barrières dans un internat qui ne dispose pas de chambres individuelles. Les internes ne vont pas dormir ou se doucher avec des masques !
  2. mesures prises dans les EPENC : un contrôle sera-t-il organisé dans chaque établissement en vue de les rendre plus efficients, notamment en matière de gestion des cas contacts ? Réponse : « À la reprise de l’activité, chaque EPENC aura un référent Covid pour aider les personnes contaminées. La coordination de leurs activités sera faite au niveau de la cellule contacts à risque du Vice-rectorat. » Le SNETAA-FO demande au VR-DGE de procéder au contrôle des conditions de lutte contre le covid dans les EPENC, en cas d’alerte de l’un des membres de la communauté éducative.

Questions sanitaires d’ordre plus général

  1. personne à fort taux de comorbidité : quelles mesures spécifiques sont prévues pour les élèves et agents non-éligibles à la vaccination ? Réponse : « Les contre-indications à la vaccination sont rarissimes. Les agents à haut risque sanitaire doivent se faire vacciner au plus tôt. À défaut, il faut les isoler avec des mesures barrières renforcées. » Le SNETAA-FO dénonce cet élément de langage technocratique. En effet, si un agent avec un fort taux de comorbidité est infecté au lycée, il devra faire la preuve que les mesures barrières n’ont pas été assez efficaces !
  2. pass sanitaire : le Gouvernent envisage-t-il son instauration ? Réponse : aucune (le sujet est à l’étude). Le SNETAA-FO est fortement opposé à l’utilisation de ce dispositif dans les EPENC.
  3. campagne de vaccination: ont-elles été programmées cette année dans les EPENC ? Réponse : « Ce n’est plus d’actualité. Ce qui a été prévu par le Territoire, c’est pour un cas positif signalé dans le primaire la classe est fermée. Alors que dans le secondaire il faut avoir 3 cas positifs. Et, en matière d’isolement des personnes infectées c’est 14 jours d’isolement pour les personnes non vaccinées et 7 jours pour les autres. Pour les cas contacts, c’est respectivement 7 jours ou 0 jour. Pour le SNETAA-FO, il faut limiter les fermetures de classe.

Questions d’ordre pédagogique

(Cf. note du Vice-recteur du 13/09/2021).
  1. respect des programmes : une partie des programmes n’a pas été traitée : que prévoit le corps d’inspection ? Réponse : « Les situations sont très différentes d’un établissement à l’autre. Par ailleurs, plusieurs sujets seront proposés au choix des candidats. Enfin, le VR sera parfois amené à harmoniser la note sur la base du contrôle continu ».Le SNETAA-FO constate que la position du VR-DGE ressemble beaucoup à la position prise par les recteurs en juin 2020.
  2. PFMP et CCF: ce confinement a lieu en pleine période de CCF : que prévoit le corps d’inspection ? Réponse : La gestion de la durée des PFMP relève du pouvoir de décision du VR (en cas de non respect du seuil). Un groupe de travail se réunit lundi matin pour évaluer les conséquences des deux confinements sur les PFMP et les évaluations de CCF. » Mêmes remarques que précédemment : le taux de réussite au bac Pro devrait donc être exceptionnel.

Questions d’ordre pratique

  1. calendrier scolaire : les dates prévues des vacances (octobre) et des examens (novembre) seront-elles modifiées ?Réponse : « NON, c’est trop compliqué de changer les dates des examens? C’est une organisation qui a été mise en place depuis de nombreux mois. Il y a trop de contraintes à gérer ». « Et pour avancer d’une semaine les vacances d’Octobre c’est une éventualité qui n’a pas été écartée. »
  2. saisie sur Parcours-sup : est-il envisagé de repousser la date limite prévue le 01/10/2021 ? Ou doit-on envisager un retour au lycée des élèves de terminale, afin de les accompagner dans leur saisie des vœux sur Parcoursup ? Réponse : « NON, pour réduire la fracture numérique et respecter le confinement, les élèves pourront accéder à l’établissement public le plus proche. Ils seront assistés à distance par téléphone par leur professeur principal.
  3. installations sportives municipales : seront-elles ouvertes et à quelles conditions ? (dans le respect des conditions de sécurité sanitaire). Réponse : « Nous ne sommes pas dans le contexte du mois de mars. La politique des Communes sera différentes car le Territoire ne sera plus covid free lors de la reprise des activités d’EPS. »
  4. élève arrivant au lycée sans masque : qu’est-il prévu lors de la reprise des cours en présentiel ? Réponse : « l’établissement fournira un masque à toutes les personnes qui l’auront oublié. Mais à condition que cela reste exceptionnel. »

Questions diverses ….

  1. non-respect les gestes barrières: quelle mesure disciplinaire ou éducative est prévue lorsqu’un élève commet des refus répétés ? Réponse : aucune. Or, aucune mesure adaptée n’a été prévue dans les règlements intérieurs des EPENC.
  2. rentrée scolaires 2022 : que se passera-t-il à la rentrée pour les personnels non vaccinés ? Auront-ils le droit de prendre leur poste ou seront-ils suspendus ? Réponse : « pour l’instant l’obligation générale ne concerne que les personnes majeures. Le contrôle du respect de cette obligation est donc du ressort exclusif des forces de l’ordre. Par contre, certaines professions sont explicitement concernées par l’obligation vaccinale. L’employeur est tenu de faire respecter cette obligation en contrôlant et éventuellement de suspendant les contrevenants dès le 1er janvier 2022. » « Les personnels enseignants ne sont pas une profession soumise à cette obligation. »
  3. télétravail des PP : Les Profs Principaux accompagnent chaque semaine tous les élèves confinés. Est-il normal que cela soit fait à leur frais ? Réponse : « ils peuvent venir passer des appels dans leur établissement ou utiliser la VoIP ».
  4. télétravail des enseignants : Quel cadre est prévu en cas d’enseignement hybride ? En effet, cela demande à l’enseignant un réel surcroit de travail ? Réponse : aucune. Pour le SNETAA-FO, il faut faire du travail hybride, combinant enseignement en présentiel et à distance, une solution de dernier recours.

Les conditions de sécurité ne sont pas réunies.

Dans de nombreux EPENC le nombre de points d’eau destinés au lavage des mains est insuffisant. Les robinets sont souvent distants de moins d’un mètre les uns des autres. Le nombre de flacons hydroalcooliques ou de masques disponibles dans chaque établissement est faible.

Comme le lavage régulier des mains est, avec la vaccination et la distanciation sociale, le dispositif le plus efficace pour lutter contre la pandémie, nous devons insister à nouveau sur l’importance de points d’eau, de savon et également de flacons hydroalcooliques en quantité suffisante.

Les dysfonctionnements ont été nombreux il y a 6 mois. On doit pouvoir faire mieux sur la base de réflexions collectives et de décisions partagées. Il faut limiter au maximum la circulation du virus en milieu scolaire.


Les conditions du télétravail doivent être encadrées.

Dans le statut des EPENC, modifié quelques semaines avant le début de la pandémie, il n’a pas été prévu un chapitre spécifique organisant les conditions du télétravail (des élèves et des personnels, et des conseils et commissions diverses, y compris des instances délibérantes). À cet égard, la réalisation de PFMP en télétravail est une possibilité donnée aux élèves en dehors de tout cadre réglementaire.

Nous demandons à ce que les statuts des EPENC soient mis en conformité avec les technologies et les usages nouveaux.


Bonne lecture. N’hésitez pas à faire connaître notre lettre quotidienne autour de vous.


 

snetaa.org

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite pour la première fois dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation on constate une chute des candidatures.

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies de toutes les opérations de carrière.

Point d’étape

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Point d’étape

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures.Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité. Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Point d’étape

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures.Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité. Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Point d’étape

Tout d’abord, le premier droit des personnels est le respect par l’employeur de ses obligations réglementaires ! En effet, tout employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé des personnels sous sa responsabilité

https://www.snetaa.org/

One thought on “Point d’étape confinement (16/09/2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.