Avenir institutionnel : bilan du MOM

Avenir de la Nouvelle-Calédonie :

le bilan des discussions par le MOM.


Déclaration de Sébastien Lecornu

Avenir institutionnel : au terme de la session d’échanges et de travail du 26 mai au 1er juin 2021, les principales formations politiques ont participé à une session d’échanges et de travail sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. Cette initiative, dans le cadre des compétences de l’État et dans une logique renouvelée de dialogue multilatéral, avait un seul objectif de bon sens : la clarté. Elle intervient dès lors que le troisième référendum a été demandé par les formations politiques indépendantistes.
1.) Les participants à la session d’échange et de travail ont affirmé leur volonté commune de travailler, dès maintenant, à construire ensemble l’avenir de la Nouvelle-Calédonie par-delà les prochaines échéances institutionnelles. Ils souhaitent se projeter au-delà du “oui” ou du “non” pour parvenir à une vision commune de l’avenir de la Nouvelle-Calédonie.

2.) Dans le même temps, les participants ont confirmé leur volonté de respecter le processus engagé en 1988 et prolongé en 1998, ce qui implique […]


Déclaration du Président de la République

Au terme de cette semaine de travail, Emmanuel Macron a encouragé les trois parties à poursuivre le dialogue vers un consensus. Il a reçu mardi après-midi une délégation d’élus de Nouvelle-Calédonie venus à Paris discuter des implications du Oui et du Non au troisième référendum d’autodétermination. Le président de la République s’est réjoui de cette séquence de travail, lancée sous l’impulsion du Premier ministre. Jean Castex avait invité les délégations calédoniennes à échanger avec l’État du 26 mai au 1er juin.

Outre le ministre des Outre-mer, sept membres du Groupe Leprédour étaient présents : le président du Congrès de Calédonie Roch Wamytan, la présidente de la province Sud Sonia Backès, les députés Philippe Gomès et Philippe Dunoyer, le président de la province des îles Jacques Lalié, le président de l’Union Calédonienne Daniel Goa et le président du 16e gouvernement de Nouvelle-Calédonie Thierry Santa

Poursuivre le dialogue

« Le président de la République a souhaité pouvoir entendre les représentants calédoniens, saluer la qualité des échanges et les encourager à poursuivre ce dialogue de fond pour préparer le troisième référendum que le gouvernement a la charge d’organiser », a expliqué l’Élysée dans un communiqué. […]


Bonne lecture, merci de votre fidélité, et n’hésitez pas à faire connaître notre lettre quotidienne autour de vous.


 

snetaa.org

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite pour la première fois dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation on constate une chute des candidatures.

Avenir 

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies de toutes les opérations de carrière.

Avenir 

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Avenir 

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures.

Avenir 

Tout d’abord, le premier droit des personnels est le respect par l’employeur de ses obligations réglementaires ! En effet, tout employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé des personnels sous sa responsabilité.

One thought on “Avenir institutionnel : bilan du MOM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.