Sécurité sociale

Les deux pères de la sécurité sociale :

Ambroise Croizat et Pierre Laroque


La mise en place de la sécurité sociale dès 1945

Le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement vise à en finir une fois pour toutes avec le système de protection sociale et de solidarité nationale au profit du secteur des assurances privées et des fonds de pension, qui comptent bien prendre la place laissée libre par la sécurité sociale.

Imaginé par Pierre Laroque (haut-fonctionnaire) et mis en oeuvre par Ambroise Croizat (Ministre du travail et de la sécurité sociale) en 1945, le régime général de la sécurité sociale généralise, entre autres, le régime de retraite par répartition. Il n’est pas inutile de rappeler que ce système, basé sur la solidarité intergénérationnelle, est le plus souvent opposé en France au concept (plus ancien) de retraite par capitalisation. En réalité dans de nombreux pays ces deux systèmes sont complémentaires.

Le régime général de la sécurité sociale actuel : « Un tel édifice aurait été difficilement envisageable, sans d’une part, la rigueur et le savoir-faire juridique de Pierre Laroque et, de l’autre, le dévouement et la force de mobilisation d’Ambroise Croizat. » (article de LVSL du 10/02/2020 – « Retraites : quand Macron enterre Croizat une seconde fois »)


Qui sont ces deux précurseurs ?

Pierre Laroque : Admis au Conseil d’État en 1929, Pierre Laroque doit à son entrée en 1931 au cabinet d’Adolphe Landry, ministre du Travail et de la Prévoyance sociale, de devenir un spécialiste des assurances sociales. Il participe à la rédaction de la loi du sur la réorganisation économique et suit le dossier des assurances sociales. Rentré en France en juin 1944 avec le général de Gaulle, il est nommé directeur général de la Sécurité sociale française le 5 octobre 19444. S’inspirant du plan Beveridge, et met en place la sécurité sociale en France par les ordonnances du 4 et 19 octobre 1945.

Ambroise Croizat : La France a eu un jour un Ministre du travail qui savait ce que travailler veut dire. Dès l’âge de 13 ans, il a travaillé en usine. Il s’appelait Ambroise Croizat. Nous lui devons la sécurité sociale, la retraite par répartition, les comités d’entreprise, les conventions collectives, la réglementation sur les heures supplémentaires, la médecine du travail. Il a fait tout cela en moins d’un an et demi, entre 1945 et 1947. Et les manuels d’histoire se gardent bien de parler de lui.


Question 1 : Comment fonctionne le système par répartition ?

La retraite par répartition est un système de financement des caisses de retraite qui consiste à les alimenter par les cotisations basées sur les revenus des personnes en activité (« assurance vieillesse ») lesquelles servent au paiement des pensions des retraités « au même moment ».


Question 2 : Comment fonctionne le système par capitalisation ?

Avec le régime de retraite par capitalisation, les actifs d’aujourd’hui vont épargner en vue de leur propre retraite. … Les sommes accumulées seront reversées à l’assuré, au dénouement du contrat, sous forme de capital ou de rente viagère lui apportant, suivant les pays, soit une retraite, soit une retraite supplémentaire.


 

snetaa.org

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite pour la première fois dans l’opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation on constate une chute des candidatures.

Sécurité sociale

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies de toutes les opérations de carrière.

Sécurité sociale

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Sécurité sociale

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Ce qui représente une centaine de demandes de m

Le premier droit des personnels est le respect par l’employeur de ses obligations réglementaires ! Tout employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé des personnels qui sont sous sa responsabilité.

3 thoughts on “Sécurité sociale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.