L’école et les « post-vérités »

L’école subit et lutte contre les post-vérités.

Une école à la fois cible et obstacle.

Le SNETAA-FO Nouvelle-Calédonie fait un état des lieux sur les post-vérités ou idées haineuses qui peuvent gangrener l’École.

Télécharger la fiche INFO du SNETAA NC


De l’information avérée à la désinformation orchestrée.

Informer est l’action de porter un ou des faits à la connaissance du public. Et, lorsque de fausses informations sont diffusées au public on parle alors de rumeurs malintentionnées ou de désinformation volontaire.

Les post-vérités, les hoax, les fake news, les infox, les faits alternatifs, ce qui jusque-là s’appelait « mensonges, mauvaise foi, falsification, bobards » sont des éléments de communication qui ne reflètent pas la réalité.

Avec la multiplication des informations contradictoires, la valeur des faits objectifs se déprécie auprès de l’opinion. Les gens accordent plus volontiers leur confiance à leur source d’information, qui fait plus appel à leurs croyances et à leurs émotions qu’aux faits eux-mêmes et à leur véracité.

De fait, la désinformation prospère sur le trop plein d’informations, dont on n’arrive que très difficilement à démêler le vrai du faux. In fine, le développement des réseaux sociaux a créé un chaos informationnel, le plus souvent orchestré par des influenceurs qui dispensent une vérité alternative, qui est, bien évidemment, « de source sure … »


L’école à la fois cible et obstacle à la post-vérité.

Les post-vérités véhiculent le plus souvent des idées haineuses, très loin des faits objectifs. Or, ces idées haineuses peuvent gangrener l’École. Dans une société où la désinformation et le manque d’esprit critique prennent le pas sur la recherche, il devient urgent de se poser les questions essentielles.

Certains élèves, certaines familles, contestent la mixité des publics, l’enseignement du darwinisme ou le respect de la laïcité dans l’espace public. Le mouvement s’est aujourd’hui amplifié. L’antisémitisme prospère à nouveau sur fond de haine et de contre-vérités. D’une façon générale, les théories du complot se propagent dans une atmosphère de suspicion généralisée.

Si l’école est une des cibles naturelles de cet inquiétant phénomène, elle peut aussi être l’un des meilleurs remparts contre ce danger. Procédons par ordre. Que signifie ce nouveau mot ? De quoi s’agit-il précisément ?

La post-vérité, explique la philosophe Myriam Revault d’Allonnes « porte avant tout atteinte aux vérités de fait (relatives à des événements contingents, à des faits qui ont eu lieu mais dont la nécessité ne s’impose pas) plutôt qu’aux vérités scientifiques et rationnelles qui, dans la modernité, ne sont plus guère remises en cause» [Seuil, 2018]


La post-vérité menace l’école dans sa mission.

Certaines vérités de fait peuvent être purement et simplement niées : ainsi, Philippe Pétain n’aurait pas été un complice actif de la déportation juive, les chambres à gaz n’auraient pas vraiment existé… Les vérités de fait, qui sont des vérités établies même si elles n’ont pas la robustesse des vérités physiques, sont rabaissées au rang de vulgaires opinions auxquelles nous serions « libres » de souscrire, selon nos humeurs ou nos options idéologiques.

La post-vérité menace l’école dans sa tâche de transmission. En son cœur même. Le retour des intégrismes religieux a donné le coup d’envoi de la contestation. Des fondamentalistes religieux (chrétiens, juifs, musulmans, …) contestent régulièrement l’obligation d’utiliser en classe tel ou tel manuel scolaire au motif que ce manuel contiendrait des images ou des textes contraires à leurs convictions religieuses et exposerait leurs enfants à des valeurs et à des croyances en contradiction avec celles qu’ils souhaitent leur transmettre.

Le risque d’indifférence au vrai. Si le mensonge est au cœur des sociétés totalitaires, toujours tentées de falsifier le réel, la post-vérité qui émerge et se répand en régime démocratique procède, elle, d’un brouillage des frontières entre le vrai et le faux. Elle atteste, phénomène nouveau, une indifférence au vrai.

La nécessité de partager une culture et des valeurs communes : S’il est une institution qui est en première ligne, c’est bien l’école. Car, si cette dernière a pour tâche de transmettre des vérités scientifiques et des vérités de fait, ce que l’on appelle un patrimoine symbolique et intellectuel, elle a aussi pour tâche de former le citoyen, un citoyen acteur dans les débats publics. Ces deux missions ne sont pas disjointes, car ce n’est que sur fond d’une culture partagée que les controverses politiques sont possibles et utiles.

 


 

Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans l’opacité. Enfin, sur ces opérations de mutation on constate une chute des candidatures. Lire la suite.

post-vérités

D’ailleurs, cela représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène s’explique par la crise sanitaire. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs, les CAP sont dessaisies de toutes les opérations de carrière. Lire la suite.

post-vérités

Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par ailleurs,  les CAP ne gèrent plus les opérations de carrière. Enfin, on peut consulter le compte-rendu. Par contre, le Vice-recteur ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

post-vérités

ne déroge à la LTFP. Par ailleurs, la sélection des candidatures est faite dans une complète opacité.

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier.

On peut enfin dire que la Calédonie est Covid free. Le conseil scientifique s’est réuni jeudi 25 mars pour donner un avis. Le Gouvernement a pris le vendredi 26 mars la décision de ne pas prolonger le confinement. Il a également annoncée les modalités de sortie du confinement.

 

Enfin, sur les opérations de mutation nous constatons une chute des candidatures. Ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier.

One thought on “L’école et les « post-vérités »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.