L’érosion de l’autorité du prof.

Autorité éducative versus émancipation de l’élève.

En matière éducative, toute obéissance n’est pas bonne,…

la remise en cause de l’autorité du professeur non plus.

« Toute obéissance n’est pas bonne… Il n’est pas possible pour nous dans une situation éducative d’espérer construire une émancipation en mettant en place une forme d’aliénation… C’est vrai qu’il y a une crise de l’autorité ». Entre ces deux bornes, posées d’emblée, Philippe Meirieu réfléchit à l’autorité pédagogique (…)


L’identité professionnelle et la posture d’autorité de l’enseignant :

1 – L’autorité éducative est avant tout une relation d’influence.

L’autorité est une relation d’influence qui est nécessaire, stimulante, temporaire et reconnue. (…)

2 – L’autorité éducative : savoir la construire et l’exercer.

L’enjeu de l’institution scolaire vis-à-vis des élèves est de « construire en eux l’humanité ». À ce titre, l’autorité ne saurait donc être un pouvoir destiné à rendre les élèves dociles et silencieux. L’autorité débute lorsque l’enseignant choisit de contribuer à cette construction d’humanité. Il est donc question d’une « autorité éducative » qui ne se décrète pas mais se construit, en permanence (…).

3 – L’autorité éducative et le libre consentement.

Le lien entre autorité et obéissance évoque la nécessité d’un rapport de confiance entre celui qui exerce l’autorité et celui à qui elle s’adresse. Mais qu’entend-on alors par confiance ? L’autorité est affaire de reconnaissance. Il s’agit d’un « non-acte » : une attitude de retenue et de reconnaissance réciproque. Parce que celui qui a le pouvoir n’use ni de la force ni de la séduction, alors il est reconnu par celui sur qui s’exerce l’autorité car il a lui-même été ainsi reconnu, de là vient la confiance (…).

En sciences de l’éducation : l’autorité se définit donc comme une relation asymétrique dans la mesure où son détenteur cherche à influencer l’autre considéré comme sujet pensant et être reconnu de lui sans violence et donc symétrique car cette influence l’amène à être auteur de lui-même. Elle s’exerce donc dans l’obéissance mais aussi dans le consentement, entre instabilité et recherche de sécurité. (…)


L’érosion de l’autorité est le résultat de l’évolution des normes sociales.

Les valeurs démocratiques imprègnent la famille et l’École or la relation d’autorité (enfant/adulte, maître/élève…) est basée sur un mode hiérarchique engendrant une tension puisque la modernité fait l’éloge de l’égalité.

Comment alors résoudre une problématique liée à la culture démocratique en se situant sur un mode relationnel qui ne l’est pas ? Comment faire alors pour accueillir les valeurs démocratiques tout en maintenant la nécessaire dissymétrie statutaire et fonctionnelle, condition indispensable au travail éducatif ? Devant ce défi, il convient d’articuler la discipline (régulation des conduites et des comportements) et le droit (communauté des égaux, posant des limites à l’action des hommes).

La tendance actuelle est de réduire le temps à la notion de présent (le passé est peu évoqué et l’avenir incertain), or le temps est la matrice de l’autorité, fragilisant ainsi celle des enseignants, qui ne sont pas au-dessus mais « en avance » par rapport au jeune : « Là où je me situe, et où tu ne te trouves pas encore, tu y accéderas le temps venu ».

L’érosion de l’autorité devient une conséquence d’une difficulté à transmettre car le présent s’impose dans notre culture (mode, consommation, publicité…). « La culture des pères et des mères cède alors le pas devant le culte des pairs et la transmission tend à s’effacer devant l’imitation ».


Guide pour défendre mes droits : le premier droit est le droit au respect.

Constat : La régulation des conduites et des comportements des élèves amène à faire comprendre et à faire respecter des normes sociales, et en particulier notre statut de fonctionnaire. Les marques de respect dû à notre fonction sont régulièrement remises en cause par notre environnement professionnel direct (élèves, collègues, direction).

Conseil : Il ne faut surtout pas se laisser enfermer dans la « bienveillance trop souvent permissive » qui a cours dans les établissements scolaires. Pour défendre et faire respecter leurs droits, les PLP disposent de nombreux outils.

En cas de problèmes, ne restez pas seul ! Alertez les représentants SNETAA-FO de votre section syndicale et/ou le secrétariat territorial.

Je prends contact par mail avec le SNETAA-FO.

Vous souhaitez vous procurer un bulletin d’adhésion au SNETAA-FO NC pour l’année 2021 :

Je fais respecter mes droits, j’adhére au SNETAA-FO. 

Thème

A cet égard, il est bon de rappeler que la laïcité n’est pas une opinion ; c’est la liberté d’en avoir une. C’est une volonté politique rassurante qui doit se traduire en actes. De facto, le pronostic et la thérapeutique mis en œuvre par les institutions n’ont pas été à la hauteur du problème posé. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République. A cet égard, il est bon de rappeler que la laïcité n’est pas une opinion ; c’est la liberté d’en avoir une. C’est une volonté politique rassurante qui doit se traduire en actes. De facto, le pronostic et la thérapeutique mis en œuvre par les institutions n’ont pas été à la hauteur du problème posé. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République.

Obéissance

Par ailleurs, le VR fait la sélection dans l’opacité. Enfin, le nombre de candidats diminue. De fait, le nombre de demandes chute. Tout d’abord, la crise explique ce phénomène. Par contre, le Vice-recteur ne veut pas déroger à la LTFP. Enfin, le VR fait la sélection dans l’opacité. Par ailleurs, l’opacité de la sélection est la règle. Enfin, le nombre de candidats diminue. De fait, le nombre de demandes chute. Tout d’abord, la crise explique ce fait. Par contre, le Vice-recteur ne veut pas déroger à la LTFP. Enfin, le VR fait la sélection dans l’opacité.

Obéissance

https://snetaa.org/

Au-delà de votre bien-être, les conditions de votre séjour et votre mode de vie auront un impact direct sur vos relations interpersonnelles. Vivre à la calédonienne c’est accepter d’apprendre et de respecter de nombreux codes, tout en étant conscients d’être perçu par son entourage parfois comme un Joinville ou un cinq-cinq, et le plus souvent, comme un expat, un non-calédonien. Une différence qui essentialise.

La vérité ne se donne pas à nous sans faire l’effort de la chercher. Cela fait longtemps qu’au Snetaa nous avons abandonné l’idée d’être dans le vrai ou d’avoir raison. Nous nous efforçons de chercher la vérité et nous tentons de nous en approcher. Nous ne prétendons pas la détenir, ce qui ne nous empêche pas d’avoir de fermes convictions…

 

One thought on “L’érosion de l’autorité du prof.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.