A quoi sert mon syndicat ?

Repli individualiste versus engagement collectif.

5 récits de situations vécues valent mieux qu’un long discours pour montrer l’importance et l’enjeu de l’engagement syndical.

A quoi sert mon syndicat ? Les témoignages récents des adhérents nous confortent dans l’idée que l’engagement collectif n’est jamais vain. Il permet de garantir (ou de rétablir) les droits des collègues dans les contentieux du travail. Conscient que l’engagement collectif se transforme, le SNETAA-FO agit au plus près du terrain au profit de collègues qui se sentent de plus en plus isolés… dans un monde de plus en plus interconnecté.

Ca ne te regarde pas. Point barre !

1 : « Ma progression pédagogique… ? Ca ne te regarde pas ! » – Deux collègues de la même discipline ont une classe commune. Le collègue A demande au collègue B de bien vouloir lui transmettre sa progression pédagogique. En effet, il en a besoin pour en tenir compte dans sa propre progression. Le collègue A fit une demande orale. Puis, il fit une demande par mail. A titre de réponse, il reçut deux refus laconiques, fermes et discourtois.

Puis, le DDFPT et le Proviseur adjoint furent incapables de rappeler au collègue B ses obligations règlementaires de service. Pour dénouer une situation devenue inextricable le collègue A fit appel au SNETAA-FO. Le syndicat lui dit quoi faire et à qui s’adresser en de telles circonstances. En effet, il fallait éviter que la situation ne puisse se retourner contre lui. Par expérience, nous savons que les donneurs d’alerte font plus souvent l’objet de tracasseries que ceux qui ne respectent pas leurs ORS.

Je voudrais savoir si j’ai bien droit à l’IFCR…

2 : « Je voudrais savoir si j’ai bien droit à l’IFCR » … aucune réponse pendant deux mois. – Un PLP résident en NC souhaiterait être affecté en métropole (fait rarissime). Tout d’abord, il s’adresse par mail à la division du personnel le 15 décembre 2020. Mais, deux mois plus tard … toujours pas de réponse. Avisé, il contacte le SNETAA-FO pour lui expliquer la situation.

Le syndicat le conseille dans la rédaction de son second mail. En outre, il prend soin de lui préciser de bien mentionner qu’une copie du mail est adressée au SNETAA-FO. Le jour même la personne responsable du service l’appelle par téléphone pour lui expliquer ses droits ! Par ailleurs, juste après l’appel, il reçoit les pièces qu’il demandait. Des exemples comme celui-ci il y a en toutes les semaines. Au Vice-rectorat, ils savent qu’au SNETAA-FO … déterminés, on ne lâche rien.

Je ne fais pas partie des personnes prioritaires !

3 : « La Province sud m’écrit … pour me dire que je ne fais pas partie des personnes prioritaires pour la vaccination. » – Un PLP en génie civil construction-réalisation s’inscrit sur la plateforme du vice-rectorat qui recense les personnes souhaitant se faire vacciner. Trois jours plus tard on lui répond qu’il n’est pas dans la liste des personnes prioritaires. Or les tous les enseignants doivent figurer sur cette liste. Il appelle en vain la Province sud. On s’avère incapable de lui donner la moindre explication.

Le collègue fit appel au SNETAA-FO qui alerta aussitôt le Vice-recteur. Quelques heures plus tard le service technique expliqua au SNETAA-FO qu’il y avait effectivement des personnes qui avaient été oubliées par erreur. Le nom du collègue venait d’être rajouté manuellement à la liste de la Province. Sans l’aide du SNETAA-FO, et l’intervention personnelle du Vice-recteur, ce collègue n’avait aucune chance d’intégrer la liste des personnes vont être vaccinées dans les semaines à venir.

Ceux qui ne sont pas contents peuvent reprendre l’avion !

4 : Le DDFPT vient nous voir en atelier … pour nous dire « que ceux qui ne sont pas contents peuvent reprendre l’avion ! » – Le délégué syndical SNETAA-FO fait un rapport d’incident pour informer le secrétaire territorial des propos qui ont été tenus à l’encontre des personnels en séjour. La pression psychologique exercée par les personnels de direction sur les personnels en séjour est un sujet récurrent que le SNETAA-FO a toujours dénoncé.

D’une façon générale, le Vice-recteur n’est pas du tout insensible aux signalements des dysfonctionnements qui lui sont remontés oralement (en toute discrétion) par les syndicats. Après vérification, un rappel à la règle a été fait oralement par le Vice-recteur au DDFPT concerné. Ce dernier a « compris le message » : la bienveillance et la courtoisie sont maintenant redevenues la règle.

Vous devez garder vos élèves dans votre classe ! … a dit le chef.

5 : Le chef d’établissement vient me voir en atelier … pour de dire « vous devez garder vos élèves. » – En début de matinée un chef d’établissement rentre furieux dans l’atelier de structure métallique accompagné de trois élèves. Or, il est utile de préciser que ce dernier est en tenue de ville et que les trois élèves ont été exclus de l’atelier, car ils n’avaient pas leurs EPI.

Le règlement intérieur du lycée est pourtant explicite : personne ne peut entrer dans l’atelier sans porter d’EPI. Le PLP explique qu’il est responsable de la sécurité de ses élèves et ne peut pas laisser des élèves dans une classe sans surveillance. En effet, il ne peut pas surveiller des élèves au travers d’une cloison pleine. Soit, il surveille les élèves qui travaillent dans l’atelier, soit il surveille les élèves qui sont dans la salle de classe. Mais il n’est pas possible de faire les deux en même temps. Son supérieur passe outre les remarques faites par l’enseignant et exige qu’il « garde ses élèves ». Pour répondre à un tel abus de pouvoir le syndicat a alerté le vice-recteur de la situation. La « différence d’interprétation des règles applicables en la matière » a été clairement donnée au profit du point de vue défendu par la SNETAA-FO.

L’union fait la force. Il faut tordre le coup au fatalisme et au défaitisme. Il faut rester mobilisés sur des valeurs fédératrices comme le respect, la dignité et la justice sociale. Ensemble, avec le SNETAA-FO, nous pouvons défendre nos intérêts, élargir le champ de la négociation, construire des liens et des solidarités qui associe votre autonomie et le rapport à l’autre.

syndicat

A cet égard, il est bon de rappeler que la laïcité n’est pas une opinion. De facto, la thérapeutique mis en œuvre par les institutions n’a pas été à la hauteur du problème posé. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République. A cet égard, il est bon de rappeler que la laïcité n’est pas une opinion. Par ailleurs, c’est une volonté politique rassurante. De facto, la thérapeutique mise en œuvre n’est à la hauteur du problème posé. Par ailleurs, c’est une volonté politique rassurante. De facto, la thérapeutique mise en œuvre n’est à la hauteur du problème posé. Oui, l’indigénisme radical occupe le terrain perdu par la République. D’ailleurs, il est irresponsable de faire croire que son arrivée relève d’un scénario de « science-fiction ».

syndicat

Pour autant, comment se préparer à son arrivée probable ? Mais, entre deux maux, il faut choisir le moindre …! Par ailleurs, la sélection des candidatures pour une mise à disposition s’est faite dans une complète opacité. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation nous avons constaté une chute des candidatures de 15%. En outre, ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Tout d’abord, le phénomène peut s’expliquer par le confinement calédonien. Enfin, pour consulter le compte-rendu complet, et obtenir plus de précisions. Par ailleurs et d’une façon plus générale, les commissions paritaires sont dessaisies de toutes les opérations. Enfin, pour consulter le compte-rendu complet.

syndicat

Mais, le Vice-recteur ROSER n’a pas voulu déroger à la LTFP pour le « mouvement extra ». Par ailleurs, la sélection des candidatures pour une mise à disposition s’est faite. Enfin, sur l’ensemble des opérations de mutation nous avons constaté une chute des candidatures de 15%. En outre, ce qui représente une centaine de demandes de moins que l’an dernier. Protéger les personnes les plus fragiles, puis, toutes les personnes qui souhaitent se faire vacciner. Donc limiter son action au confinement de l’archipel et à une stratégie vaccinale. Alors, c’est faire le pari risqué que le virus arrivera lorsque l’immunisation collective sera atteinte.

syndicat

A quoi sert mon syndicat ? Les témoignages récents des adhérents nous confortent dans l’idée que l’engagement collectif n’est jamais vain. Il permet de rétablir un certain équilibre dans les contentieux qui naissent chaque jour. Le SNETAA-FO est conscient que l’engagement collectif se transforme, que les solidarités se structurent différemment. Il est conscient qu’il faut repenser la nature de la solidarité au plus près du terrain, au profit d’individus qui se sentent de plus en plus isolés… dans un monde interconnecté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.