AP MAG n°587 – BAT

Dotation Horaire Globale (DHG) en LP, ALP, SEP, SEGPA & EREA.

(AP MAG n°587)

Les DHG tombent et, si les LP pèsent 20% du second degré, pour l’heure, les LP absorbent 40% des postes supprimés (1.800). Ce n’est pas acceptable !

Les cartes scolaires tombent dans les établissements. Elles sont cruelles. Si notre enseignement est la « seconde priorité » du MEN, comment les recteurs ont ils pu comprendre qu’il devait supporter la moitié des suppressions de postes ? Erreur ou duplicité ?

Dossier spécial : DHG, HP, BMP …

L’heure est venue de réfléchir sur la dotation horaire globale (DHG) de chaque établissement. Dans un premier temps, les conseils d’administration (CA) votent :
• les ouvertures et fermetures de postes demandées ;
• la répartition des heures postes (HP) restantes en blocs de moyens provisoires (BMP).

Le CA ne valide pas la répartition fine des heures sur les disciplines et les classes de façon définitive. En effet, cela peut évoluer jusqu’en décembre en NC (juin en France) en fonction des demandes des départs en retraite. Mais, également en fonction des demandes de temps partiels ou de mutations. Néanmoins, si la DHG paraît insuffisante au regard des grilles horaires… Si elle ne permet plus un enseignement de qualité. Alors, c’est son volume (et non la répartition) qui peut faire l’objet d’une motion des membres du CA dénonçant ces éléments,… arguments à l’appui […] continuez page 15

Pour vous aider dans ce processus, nous rappelons les grilles horaires applicables à la rentrée australe 2022 :

  1. sur la page suivante, retrouvez la grille horaire en terminale bac pro. Figurent également des exemples de répartition du volume complémentaire d’heures-professeur. A cet égard, ces exemples sont fonction du secteur dont elle relève (production ou services) et de l’effectif de la division.
  2. sur notre site www.snetaa.org, retrouvez l’ensemble des grilles horaires mises en oeuvre depuis la rentrée australe 2020 (CAP et bac pro).

 

L’illusion du plan « 1 jeune, 1 solution »

L’apprentissage est fortement soutenu par les pouvoirs publics et toutes les parties prenantes… telle une bouée de sauvetage à laquelle chaque gouvernement tente désormais de se raccrocher (…) Les gouvernements successifs n’ont cessé d’encourager cette voie de formation. Elle est envisagée comme une solution au problème du chômage des jeunes. Elle a pour ambition affichée de répondre à la demande des entreprises de former « au plus près de leurs besoins ». Enfin, elle est censée permettre l’ajustement entre formation professionnelle et marché de l’emploi. L’alternance est souvent présentée comme la panacée. (…)

L’apprentissage ne permet pas aux jeunes de disposer de connaissances solides et utiles à l’exercice d’un métier. De plus, on observe que la sélection des jeunes par les entreprises produit une concentration des élèves les plus fragiles dans la voie professionnelle publique. Or, la scolarisation ne peut pas être conditionnée à un contrat avec une entreprise. Le LP doit rester pour les élèves des années d’apprentissage de la citoyenneté grâce à la formation d’esprits éclairés, critiques et émancipés.

Le SNETAA-FO demande le développement de passerelles vers la formation professionnelle initiale. In fine, ces apprentis ne doivent être laissés en situation d’échec. Le SNETAA-FO refuse le développement de l’apprentissage au détriment des LP […] continuez page 20

Le diplôme : la référence majeure dans le recrutement des professions intermédiaires.

Une étude récente de l’INSEE met en lumière l’élévation notable du niveau d’études parmi les salariés des professions intermédiaires. Elle montre que les entreprises embauchent des jeunes détenant des diplômes supérieurs à ceux requis pour la fonction d’entrée.

Cependant, les compétences acquises par leur niveau d’études leur ouvrent les portes d’une progression plus rapide dans l’entreprise, via des mobilités promotionnelles. En effet, elles permettent de répondre à la « complexification des métiers ». Mais, également aux exigences croissantes de « polyvalence des emplois » et de « poly-compétence des salariés ». 

Ainsi, le développement de formations à bac +2 (BTS, DUT), licences professionnelles se révèle des atouts de recrutement. Mais, surtout des tremplins d’ascension professionnelle dans l’entreprise. Grâce à l’association de la maîtrise de compétences techniques et la « capacité d’adaptation, d’apprentissage et d’évolution » des jeunes recrues.  […] continuez page 21

Protection sociale complémentaire (PSC) : pour tous les agents publics ?

Il y a cinq ans, un accord dans le secteur privé instaurait la généralisation de la participation obligatoire de l’employeur au financement de la protection sociale complémentaire (PSC). Un projet d’ordonnance étendant cette obligation aux employeurs publics vient d’être soumis au Conseil commun de la fonction publique, ainsi que la possibilité d’une prise en charge sur la prévoyance (invalidité, décès, inaptitude).
Même si cette participation existe, elle est aujourd’hui facultative et très en dessous des 50 % du privé. Le SNETAA-FO se félicite de cet accord. Tout ce qui peut amener à améliorer la prise en charge de la santé des agents et à augmenter leur pouvoir d’achat représente une avancée importante. L’ordonnance prévoit que la prise en charge devrait être progressive dès 2022 pour atteindre 50 % en 2024.[…] continuez page 22

L’actualité d’outre-mer

Depuis la mi-janvier, les liaisons maritimes et aériennes avec Mayotte et la Réunion étaient à nouveaux suspendues suite à la découverte du variant sud-africain dans les deux îles. Idem en Guyane, où là c’est le variant brésilien qui est craint. l

Depuis le 31 janvier, tous les autres départements et territoires d’Outre-mer sont soumis au même régime : seuls les voyages pour « motifs impérieux » sont autorisés.

Encore un coup dur pour nos collègues ultra-marins qui se retrouvent à nouveau isolés […] continuez page 25

L’AP MAG n° 587 comporte 32 pages … Téléchargez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.