RDP du 25 nov. au 2 déc. 2020 (laïcité).

Laïcité : vers quel enseignement tendre ?

Laïcité

Laïcité : Henri Peña Ruiz, philosophe, maître de conférences à Sciences Po Paris, nous livre son point de vue.

Pour vous, faudrait-il resserrer l’enseignement de la laïcité à l’école, en particulier au collège et au lycée ?

[…] Chacun a droit à sa sphère privée. Je ne dirai jamais de mal ou de bien de la religion ou de l’athéisme. Il est de mon devoir de m’abstenir. La laïcité doit être attestée par la conduite du professeur. Par ailleurs, il faut apprendre aux élèves à distinguer le savoir et le croire. A l’école, on doit enseigner ce qui doit l’être pour que les élèves soient lucides sur le monde dans lequel ils vivent.
Contrairement à ce que certains ont pu dire, le professeur Samuel Paty n’a pas violé la laïcité. Ce dont il a parlé, ce n’est pas de la religion proprement dite. Il n’a pas dit l’Islam c’est une mauvaise chose ou c’est une bonne chose. Il a respecté à cet égard la neutralité. En revanche, il a défendu la liberté des caricatures. Il a expliqué que l’art d’exprimer une idée, généralement polémique, à travers un dessin qui s’adresse à la sensibilité puisqu’on visualise quelque chose, peut avoir une dimension satirique. Expliquer aux élèves que les caricatures doivent relever de la liberté d’expression, c’est extrêmement important. Maintenant une caricature peut choquer. Mais Samuel Paty n’a pas fait cela pour choquer. Il aurait pu faire cela aussi avec une caricature se référant à une autre religion […]

En quelques mots quel serait pour vous l’enseignement de la laïcité idéal ?

La réponse laïque est limpide et passe par un triptyque : liberté, égalité, universalité. Liberté de conscience, de croire ou pas en Dieu tout en supportant que la conviction spirituelle d’autrui soit différente de la sienne. C’est aussi l’égalité de droits. Et c’est enfin l’intérêt général. La République doit veiller à faire des services publics accessibles à tout le monde. Elle unit les êtres humains par une référence commune à l’intérêt général, source de fraternité.

Pour lire l’article dans son intégralité, cliquez :

Pour lire la suite de LA REVUE DE PRESSE du Snetaa-FO, cliquez :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.