RDP du 4 au 11 nov. 2020 (Reconfinement)

Reconfinement et enseignement

Reconfinement : à quand les classes en demi-groupes au lycée ? Enseignants et proviseurs sont de plus en plus nombreux à juger le protocole sanitaire en vigueur trop léger, et à réclamer un passage aux cours en demi-groupes. Mais rectorats et ministère freinent des quatre fers. […]

De nombreux enseignants et chefs d’établissements, abasourdis de continuer à accueillir 100 % de leurs effectifs en plein reconfinement, réclament un changement de pied du ministère. Depuis lundi, les mouvements de colère se multiplient : droits de retrait, débrayages, grèves […]

Dans les LP, « les demi-groupes sont en train de se mettre en place un peu partout, mais en interne : la hiérarchie n’est pas forcément informée », indique Pascal Vivier, le porte-parole du principal syndicat des professeurs de LP (Snetaa-FO). […]

Pour consulter lire la suite de LA REVUE DE PRESSE du SNETAA-FO, cliquez ICI

La revue de presse du SNETAA

snetaa.org

Reconfinement

Le Ministère recherche l’apaisement.

Colombe de la paix

[…] Le SNETAA a été reçu hier 4 novembre au ministère où, indique-t-il, « plusieurs scénarios sont à l’étude » pour une réduction des effectifs dont « il semble » qu’elle « va avoir lieu » selon les termes d’un message diffusé en interne et dont ToutEduc a eu copie. En ce qui concerne les formations en milieu professionnel, le ministère « invite les chefs d’établissement à réunir leur CA pour décider d’autres dates de PFMP« . Le texte de la FAQ qui prévoyait que les élèves pouvaient partir en PFMP « au fil de l’eau » devait être supprimé. […]

Lire la suite de l’article dans ToutEduc du 5 novembre

ToutEduc

snetaa.org

Blanquer veut renforcer l’EMC.

EMC en LP

[…] « On va aller dans ce sens. Je ne sais pas encore dans quelle mesure. Les contenus vont être travaillés« .

En réaction à l’assassinat de S. Paty, JM Blanquer a annoncé le 2 novembre un renforcement de l’enseignement moral et civique. « Il faudrait probablement une heure par semaine« , dit-il « et qu’on reconnaisse l’engagement civique au brevet« , citant les cadets de la République (des élèves engagés dans une formation avec la police ou l’armée) et les éco délégués.

Des idées classiques pour un ministre de l’éducation nationale au lendemain d’un attentat. Faut-il y voir une réorientation de l’EMC vers une mise en pratique plutôt que l’enseignement devenu plus
formel avec les nouveaux programmes ? C’est trop tôt pour le savoir.
[…]

Lire la suite de l’article dans Le café pédagogique du 6 novembre

Le Café Pédagogique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.