Examens de la voie pro. Session 2020

Les examens de la voie pro en 2020 et le COVID-19

Examens de la voie pro

Examens de la voie pro : la présence du Covid-19 a eu en France un impact important sur la vie sociale. Le confinement général de la population.

En outre, cette pandémie a eu des effets non négligeables sur la formation professionnelle initiale lors du second semestre 2020.

De fait, comme les autres élèves, les lycéens professionnels n’ont pas pu suivre une scolarité « normale » pendant de nombreux mois.

C’est pourquoi conscient de ce phénomène le Ministère de l’Education Nationale a décidé d’adapter les épreuves d’examens des diplômes de la voie pro.

Les textes officiels relatifs aux modalités de délivrance des diplômes ont été modifiés à cette fin pour la session 2020. (JO du 3 juin 2020). Cliquez ICI

Pourquoi prend-t-il le risque d’engager une polémique sur la façon d’être vêtu à l’école ? Pourquoi détourne-t-il l’attention du public des problèmes et des enjeux de l’Ecole ? En effet, il vient d’affaiblir sciemment le protocole sanitaire dans les écoles. En outre, la ségrégation sociale est en France plus qu’ailleurs la clé des inégalités scolaires. Enfin, les enseignants français sont encore et toujours parmi les plus mal payés d’Europe.

D’ailleurs, Le Parisien rappelle que la ligne Blanquer sur la tenue « républicaine » est loin de faire l’unanimité au Gouvernement. En effet, Marlène Schiappa a salué sur les réseaux sociaux le mouvement du 14 septembre. Le combat de jeunes filles pour « leur liberté face aux jugements et actes sexistes ».

« Habillez-vous de façon républicaine ! » Pourquoi le Ministre de l’Education Nationale disserte-t-il cette semaine sur la longueur des pantalons et des minijupes ? Sur la profondeur des décolletés ou sur le type de chaussures portées en collège ou en lycée.

Pourquoi prend-t-il le risque d’engager une polémique sur la façon d’être vêtu à l’école ? Pourquoi détourne-t-il l’attention du public des problèmes et des enjeux de l’Ecole ? En effet, il vient d’affaiblir sciemment le protocole sanitaire dans les écoles. En outre, la ségrégation sociale est en France plus qu’ailleurs la clé des inégalités scolaires. Enfin, les enseignants français sont encore et toujours parmi les plus mal payés d’Europe.

D’ailleurs, Le Parisien rappelle que la ligne Blanquer sur la tenue « républicaine » est loin de faire l’unanimité au Gouvernement. En effet, Marlène Schiappa a salué sur les réseaux sociaux le mouvement du 14 septembre. Le combat de jeunes filles pour « leur liberté face aux jugements et actes sexistes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.