Sortie de crise – effets du COVID 19

Sortie de crise : préparez-vous à travailler autrement.

Les conséquences du Covid-19 sont devant nous et pour longtemps.

Les conditions de sortie de crise du COVID-19 varient beaucoup. Elles vont continuer à varier en fonction des territoires.

Tout d’abord, au niveau de la France : le MEN vient de diffuser le vade-mecum de la continuité pédagogique. Cliquez ICI. De facto l’autorité de santé publique n’a pas coproduit ce document. Et c’est bien vraiment regrettable ! Enfin, au niveau de la Nouvelle-Calédonie : le Gouvernement a reçu les 4 fédérations représentatives de l’enseignement public. (FSU – CGC – FO – UNSA)

Lors de ces deux réunions, les représentants des personnels ont tous exigés des directives sanitaires claires. Des directives qui devraient être établies par des experts. En l’occurrence, c’est la DASS NC qui serait l’autorité scientifique compétente en NC. (Direction des Affaires Sanitaires et Sociales de la Nouvelle-Calédonie) D’ailleurs, à cette occasion le SNETAA-FO a expressément demandé de diffuser très largement les directives sanitaires à venir. Or force est de constater que les directeurs des EPENC ont été livrés à eux mêmes. Ils ont été contraints de fixer les conditions de réouverture et de fonctionnement de leur établissement.

 

De fait ces dispositifs sanitaires n’ont pas fait l’objet de contrôle sérieux. Dans ces conditions, le SNETAA-FO exige que des instances compétentes valident les dispositifs en place.

Certes, le gouvernement a pris une mesure sanitaire : le confinement de l’ensemble du TerritoireMais cette mesure sera-t-elle suffisante lorsque le virus circulera dans les écoles calédoniennes ?

« Habillez-vous de façon républicaine ! » Pourquoi le Ministre de l’Education Nationale disserte-t-il cette semaine sur la longueur des pantalons et des minijupes ? Sur la profondeur des décolletés ou sur le type de chaussures portées en collège ou en lycée.

Pourquoi prend-t-il le risque d’engager une polémique sur la façon d’être vêtu à l’école ? Pourquoi détourne-t-il l’attention du public des problèmes et des enjeux de l’Ecole ? En effet, il vient d’affaiblir sciemment le protocole sanitaire dans les écoles. En outre, la ségrégation sociale est en France plus qu’ailleurs la clé des inégalités scolaires. Enfin, les enseignants français sont encore et toujours parmi les plus mal payés d’Europe.

D’ailleurs, Le Parisien rappelle que la ligne Blanquer sur la tenue « républicaine » est loin de faire l’unanimité au Gouvernement. En effet, Marlène Schiappa a salué sur les réseaux sociaux le mouvement du 14 septembre. Le combat de jeunes filles pour « leur liberté face aux jugements et actes sexistes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.